Dans la solitude deschamps de coton

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (533 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Bernard-Marie Koltès est un dramaturge français né à Metz en 1948, et mort en 1989. Il a publié de nombreuses tragédies dont «Dans la solitude des champs de coton» en 1986. Cet oeuvre littéraire meten place deux protagonistes, un dealer et un client, dans un lieu désert, pendant la nuit à une heure indéterminée.Ils se trouvent dans une situation d’échange. Mais qui sont-ils ? Qu’est-ce qu’ilséchangent ?

«Dans la solitude des champs de coton» est composé que d’une seule et unique scène dans laquel on assiste à la rencontre et à la discussion des deux seuls personnages. Cela commence parun malentendu. Le dealer, pense que si le client se trouve en ce lieu tardive vient d’un désir particulier. Le client revendique sa liberté de trajet : aller où il veut sans avoir une raisonparticulière, c’est pourquoi il semble refuser l’appelation de «client» . Ainsi, ils luttent entre deux êtres qui tente de s’apprivoiser, ils s’affrontent sur un accord indicible: le désir. Cependant,l’affrontement reste verbal, ainsi par la force des mots ils s’installent dans une défiance réciproque face à l’inconnu. A la page 41 : "C’est pourquoi je ne me fâcherais pas encore, parce que j’ai le temps dene pas me fâcher, et j’ai le temps pour me fâcher, et que je me fâcherai peut-être quand tout ce temps là sera écoulé.» Dans cette phrase , Il y a une certaine volonté d’éviter le conflit de la partdes hommes mais sans grande conviction. Le dealer, dès le début de sa réplique semble avoir cerné le client: « si j'avais un instant douté que vous n'eussiez ce qu'il faut pour payer ce que vous êtesvenu chercher, j'aurais fait un écart lorsque vous vous êtes rapproché de moi »
Dans les tirades, on peux remarquer plusieurs antithèse et oxymore comme dealer/client ; homme/animal ; mâles/femelles; blanc/noir ; fort/faible ; jour/nuit ; legal illégal. Donc on peux dire que la relation dealer/client peut être interpreté comme la métaphone de toute relation humaine. Mais cela deviendrais...
tracking img