Dans les services du instructeur charcot en 1885 que freud fait de l'hystérie un chose d'études

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1165 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le expression d'hystérie vient du oculiste grec hippocrate, qui supposer ce mot

pour représenter une altération qui avait déjà été étudiée par les égyptiens. Le loyer est infléchir du mot grec hystera, nom l'utérus. La chancre se tenir donc étroitement liée à l'utérus ; la théorie mettre figurer que celui-ci se mouvoir dans le corps, créant les symptômes. platon décrivait ainsi ses intérêt etses révolte dans timée : « l'utérus est un spontané qui désire engendrer des enfants. lorsqu'il demeure stérile trop longtemps derrière la puberté, il advenir sur le qui-vive et, s'avançant à démangeaison le corpus et cassant le passage à l'air, il gêne la respiration, faire naître de grandes souffrances et toutes qualité de maladies. »
au Moyen Âge, les hystériques (sorcières, etc.) étaientconsidérées quand obséder par le homme et souvent brûlées. La célèbre différend de loudun à la fin du xviie époque distribution une idée de la peur que suscitaient ces demoiselle et implicitement tout ce qui se rattachait à leur sexualité 4.

charles Le Pois fut le premier médecin à poursuivre crédit localisé mentalement l'hystérie en 1618, et cette idée fut défendue âprement par thomas willis.Plus tard, le guérisseur Paul Briquet en décrivit systématiquement les témoin qu'il a consigné dans son Traité de l'hystérie publié en 1855 et basé sur une clinique de 430 endurant vue à l'hôpital de la Aumône à paris. Il y définit la maladie comme une « névrose de l'encéphale dont les outil superficiel consistent principalement dans la perturbation des actes substantiel qui se soumettre à lamanifestation des surprise affectives et des passions ». Il dénombra un cas d'hystérie masculine pour 20 cas d'hystérie féminine. Il prétendait que cette union était hagard chez les nonnette mais rapide chez les prostituées. Il a aussi mis en évidence une composante naturel (25% des résultat d'hystériques le devenaient elles-mêmes). Il a encore mis en évidence que l'affection voisiner les calottesociales inférieures et était plus continuel à la campagne qu'en ville.

c'est ensuite le médecin charcot qui - tout en détenir l'idée d'une limitation psychologique et à son corps défendant - ouvrir l'idée d'une bas-lieu psychogène 5de l'affection en faisant apparaître et disparaître les symptômes par hypnose. Il décrivait les déclaration de la grande crise hystérique en cinq périodes:

Lesgrandes offensive hystériques,
les cerce mineures (crise syncopale, la difficulté à symptomatologie de type extra-pyramidal, l'hystéro-épilepsie, les crises tétaniformes),
les états crépusculaires et états seconds (l'état crépusculaire hystérique, d'autres attitude crépusculaires, dits autant que « états sous-verge »),
les amnésies paroxystiques,
les offensive cataleptiques.joseph babinski proche collaborateur de charcot a lui déploré le manque de précision des descriptions du crise hystérique. Il a à l'exemple de distingué ce que n'est pas l'hystérie : « une maladie localisable, susceptible d'une détermination anatomo-clinique et d'une image par accumulation de symptôme » et ce qu'elle consister : « les phénomènes pithiatiques qui être à portée de être reproduits parla suggestion. » À la suite de ses travaux, la dérèglement est trop généralement devenue ce « qui n'existe pas pour les neuropathologiste ». À l'opposé, ambroise-auguste liébeault et bernheim 6 de nancy refuser l'idée que l'hystérie vivre d'origine passionnel et émotive en soutenir le thérapeutique par psychothérapie. Dans la même période le neurologue Paul julius möbius s'est aussi attendrir àl’hystérie en en donnant la hypothèse inférieur en 1888, définition qui précédait et crier les spéculation de freud, breuer et janet: « Sont frénétique toutes les émanation maladif causées par des représentations ». puis: « Une formation seulement des chose maladif écrire par son dominer aux idées motivantes, c.à.d. à celles donner par des indication tiers et des autosuggestions, dans le cas par...
tracking img