Dans quelle mesure la baisse des taux d’intérêt peut-elle favoriser l’investissement des entreprises ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2740 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
➢ Dans quelle mesure la baisse des taux d’intérêt peut-elle favoriser l’investissement des entreprises ?

>Introduction :

Le haut niveau du chômage notamment en France et la faiblesse de la croissance économique depuis les années 1970 amènent les économistes à s’interroger sur un de ses principaux facteurs : l’accumulation du capital, autrement dit l’investissement.
Nous pouvons doncconstater que le capital augmente car les agents économiques investissent. Ces derniers, par exemple, achètent des machines, des ordinateurs, des logiciels. Les ménages quant à eux, acquièrent des logements et les étudiants prolongent leurs études. L’investissement est donc une variable stratégique, car il engage l’avenir.

Nous parlerons donc du taux d’intérêt qui est la rémunération, mesurée en %,due par le débiteur au titre de l’emprunt ou du délai de paiement dont il bénéficie. Il a donc un rôle sur l’investissement. Ce dernier est un flux venant accroître le stock de capital fixe d’une entreprise. L’investissement répond alors à une logique qui consiste à dépenser aujourd’hui pour produire d’avantage demain. Cela se prénomme alors un détour de production. Les dépenses d’aujourd’huipermettront alors d’augmenter à terme la production et/ou la productivité d’une entreprise. L’entreprise est un organisme dont l’activité aboutit à vendre des biens et des services sur un marché. Elle n’est pas définie par son but, mais par son activité : il faut une activité habituelle aboutissant à une vente.

Nous pouvons ainsi nous demander dans quels cas la baisse des taux d’intérêt favorise lesentreprises à investir et quelles vont être les conséquences sur la croissance ?

Afin de répondre à ces interrogations, nous verrons dans une première partie que l’investissement est un maillon essentiel, puis nous examinerons qu’il a un impact sur la croissance dans une deuxième partie.

I. L’investissement est un maillon essentiel

Tout d’abord, la baisse des taux d’intérêt favorisel’investissement. Cela s’explique, car en agissant sur l’offre à long terme, l’investissement augmente les capacités de production et donc la croissance.
Or, il ne faut pas oublier que la mise en œuvre de l’investissement prend du temps ainsi que la durée de vie des biens d’équipements qui est longue. Autrement dit, l’investissement décidé aujourd’hui n’aura pas d’effets immédiats sur les capacitésde production, mais il les aura pendant une longue période.

Investissement et FBCF

L’investissement constitue un flux de dépenses qui permet d’accroître le stock de capital. Les entreprises investissent alors lorsqu’elles acquièrent des biens de production. L’Etat lui investit lorsqu’il réalise par exemple des infrastructures et les ménages procèdent eux aussi à un investissementlorsqu’ils achètent un logement.
Au niveau du pays, l’investissement est mesuré par la comptabilité nationale à partir de la notion de Formation brute de capital fixe (FBCF). Cette dernière est définie comme : « la valeur des biens durables acquis pour être utilisés pendant au moins un an dans le processus de production » selon l’Insee.
La FBCF correspond donc à l’investissement brut dans lequel onne peut pas distinguer les équipements qui servent à remplacer les équipements usés de ceux qui font augmenter le stock de capital. De même, la variation du capital est l’excédent de la FBCF sur la consommation de capital fixe.
Le niveau désiré du capital dépend alors de la production souhaitée et du coefficient du capital. L’investissement désigne l’engagement de capitaux dans une entreprise.Nous pouvons voir que la baisse des taux d’intérêt favorise la diminution du coût de l’emprunt. Ainsi face à cette situation les entreprises ayant des besoins de financement peuvent augmenter leurs crédits et donc leurs investissements. Mais aussi, la baisse du coût des crédits peut inciter les ménages à plus emprunter, ce qui favorise la hausse de la consommation des ménages et donc de...
tracking img