Dans quelle mesure la socialisation contribue-t-elle à la reproduction des hiérarchies culturelles?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2073 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TD méthode de la dissertation
Sujet : Dans quelle mesure la socialisation contribue-t-elle à la reproduction sociale

DOCUMENT 1

Sur l'articulation entre les résultats scolaires et l'origine sociale, le fond de la thèse élaborée progressivement par Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron est le suivant :
L'interaction entre un facteur interne à l'école (un certain type de culture scolaire)et un facteur externe à celle-ci (un certain type de culture familiale), est au principe de chances très inégales de réussite ou d'échec à chaque niveau en fonction de la classe d'origine. En effet, l'école n'enregistre pas seulement des différences qui lui préexistent, elle transforme celles-ci en inégalités scolaires. Il y a sélection sociale. Notons que le rôle des facteurs culturels estdéterminant des deux côtés (famille et école). Mais dans les deux cas, il faut entendre le terme « culture » largement. Côté famille: le « capital culturel » au sens strict (diplômes des parents, bibliothèque familiale, pratiques « cultivées »), mais aussi les habitudes, l' ethos familial et en particulier les espérances en matière scolaire (l'importance des projets scolaires, le degré de confianceaccordé à l'école, etc.). Du côté de l'école: les modes de jugements professoraux, l'importance donnée à la forme et aux formes, l'attente non explicitée d'une culture « libre » (tout ce que l'école exige pour être « bon élève » mais n'apprend pas). Notons enfin que les cultures des milieux populaires sont inégalement rentables du point de vue scolaire. Non qu'elles soient faibles ou déficitaires,mais le mode de transmission des savoirs à l'école rend inefficientes ces cultures qui, inscrites dans un système de domination symbolique, n'y détiennent guère de légitimité. Pour désigner cette faiblesse, non pas intrinsèque, mais relative à un rapport de force qui les oppose à une culture « légitime », Bourdieu et Passeron utilisent le concept d' « inégale distance ».
J.M de QUEIROZ, L’école etses sociologies, Nathan, 2001

DOCUMENT 2

Il s’agit d’un extrait d’un entretien avec Bernard Lahire réalisé par Olivia Ferrand sur le site de sociologie de l'ENS-LSH en octobre 2004.

La fréquence des profils culturels dissonants peut-elle être rapprochée d'un certain brouillage des frontières de la légitimité culturelle ?

D'abord, il faut souligner le fait que plus le domaine réservé dela culture légitime s'étend (jazz, photographie et cinéma hier, bandes dessinées, rock ou séries télévisées qui sont les nouveaux prétendants aujourd'hui) et plus la foi en la légitimité culturelle s'étiole. J'explique dans l'ouvrage que plus le nombre de "dieux légitimes" auxquels on est autorisé par les diverses institutions de la culture à vouer un culte augmente et plus le degré général decroyance culturelle diminue. Mais il y a aussi le fait que les producteurs culturels eux-mêmes ont déployé dans leur création même des stratégies de mélange de genres maintenus séparés dans un état antérieur de l'offre culturelle. Avec Tout le monde en parle, surtout lors des premières saisons, Thierry Ardisson a incarné le mélange détonant des genres. Son projet était de réunir sur le même plateaudes comiques populaires, des chanteuses de variété commerciale ou des actrices pornographiques et des écrivains reconnus, de grands hommes politiques ou des représentants du cinéma ou du théâtre légitime. Il justifiait cette démarche par le fait qu'il voulait stratégiquement attirer vers la culture ceux qui fréquentent habituellement seulement les émissions de divertissement. Mais l'effetessentiel de ce genre d'émissions est d'habituer le public à voir associés des genres ou des registres qui étaient nettement séparés jusque-là. Le mélange des genres - moins explosif - a été pratiqué dans des émissions telles que Nulle part ailleurs sur Canal +, Vivement dimanche ou Campus sur France 2, On ne peut pas plaire à tout le monde sur France 3, etc..
www.ens-lsh.fr

DOCUMENT 3

|Liens...
tracking img