Dans quelle mesure les fables de la fontaine correspondent-elles à l’idéal artistique de la période classique : « instruire, plaire, émouvoir » ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1544 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation
Sujet:  Dans quelle mesure les Fables de la Fontaine correspondent-elles à l’idéal artistique de la période classique : « instruire, plaire, émouvoir » ?

Introduction

Les fabulistes ont souvent pris Esope comme modèle, qui proposaient de nombreuses petites histoires faciles à retenir et qui marquaient les esprits par leur caractère distrayant et éloquent. Pourtant avant laFontaine, elles étaient considérées comme vulgaires. Ce dernier les popularise parmi les plus hauts placés grâce aux recueils successifs qu’il publie et qu’il a soin de dédicacer à des gens importants. Le livre I par exemple est adressé au Dauphin, qui est encore un enfant. Le but de ces fables est l’enseignement des réalités par la mise en scène plaisante d’animaux ou de végétaux, tout en émouvantle lecteur grâce à la manière humoristique ou pathétique d’aborder les divers thèmes. On pourrait se demander dans quelle mesure ces fables correspondent à l’idéal artistique de la période classique : « instruire, plaire émouvoir », ainsi nous examinerons en quoi effectivement La Fontaine suit ces principes, puis nous étudierons comment il transcende ces règles et arrive à une manière tout àfait nouvelle d’écrire des fables.

Développement

Les aspects classiques de la fable
Continuité
Période classique : exaltation des passions (catharsis), philosophie dans les textes
Genre en essor : tragédies, comédies, épopées
Imitation, reprise du modèle antique

Fabulistes antiques Modèles antiques : Esope (surtout imitation dans les premiers livres. Prose, style court, concis,concentré cers la morale de l’histoire,)
Phèdre (il reprend Esope, mais versifie ses fables. De plus, était vu comme un amuseur, un humoriste mais également comme un écrivain audacieux.)
« Art et guides, tout est dans les Champs Elysées. »

Thèmes abordés
Amour (Le lion amoureux), amitié (Les deux pigeons), travail (La cigale et la Fourmi), justice (Le loup et l’agneau), liberté (Le loup etle chien), mariage (Le mal marié), mort (La mort et le bûcheron), critique des abus de pouvoir (Les Obsèques de la Lionne)

Les thèmes sont classiques, on en attend pas d’autres en ce qui concerne les fables : pas d’invention en ce qui concerne le fond, au contraire de la manière (cf deuxième partie)
Ajouter exemple de ses thèmes chez d’autres auteurs

Honnête homme, philosophie
18èmesiècle : siècle des lumières
La Fontaine : philosophe, s’inscrit dans l’idéal de l’honnête homme
=> recherche la sagesse
« Rien n’est si dangereux qu’un ignorant ami ;
Mieux vaudrait un sage ennemi »

=> dénonciation des excès
=> modération dans les désirs
« Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras »
Le petit poisson et le pêcheur
=> éloge de la médiocrité
« La pauvreté vaut mieux qu’unetelle richesse.
Retirez-vous, trésors, fuyez ; et toi, Déesse,
Mère du bon esprit, compagne du repos,
O Médiocrité, reviens vite. »
=> mais éviter de tomber dans l’excès inverse : austérité excessive qui vous « fait cesser de vivre » (Le philosophe Scythe)
=>constatation que le mal règne
=> fables = leçons de lucidité
=> Fables philosophiques ex : « Le Vieillard et les Trois Jeunes Hommes »Idéal Classique

Instruire
=> Enseigne des comportements, des réflexes à avoir, et surtout la méfiance
Ex : Le Corbeau et le Renard (se méfier des flatteurs)
Ex 2 : Le lièvre et la Tortue (« Plutôt que courir, mieux vaut partir à point »)
Livre 1 : adressé à un enfant => il faut lui faire découvrir le monde, lui montrer, dénoncer des comportements, à la manière de Molière dans Tartuffeet L’Avare

Recueil entier : Conseils de vie voire de survie (La Cour du Lion), dénonciations violentes
Instructions philosophiques, comment atteindre la sagesse

Plaire

L’imitation => Imitation n’est pas une fin en soi mais moyen de réaliser la beauté, et donc de plaire « Mon principal but est toujours de plaire » (Préface de Psyché, 1669)

Utilisation des animaux
Narration élaborée...
tracking img