Dans quelle mesure meursault est-il un étranger?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (966 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation
305
L’étranger, Camus (Folio, mai 2008)

Dans quelle mesure Meursault est-il un étranger ?
Dans ce roman d’Albert Camus écrit en 1942, le personnageprincipal, Meursault, se comporte d’une manière hors norme. Les réactions qu’il a ne sont pas celles qui sont escomptées et l’on ne peut s’empêcher de le juger et de le qualifier d’ « insensible ». Ilapparaît comme étranger, que ce soit étranger aux normes et conventions sociales ou même à sa propre existence sur Terre. Cependant, tout au long du récit, certains événements viennent contrecarrernotre vision toute faite de ce personnage. L’on s’aperçoit que plusieurs de ses réactions sont semblables aux nôtres. Nous allons donc essayer de nuancer ce terme d’ étranger ».

Dès lespremières pages du livre, le comportement de Meursault nous frappe. Après l’annonce de la mort de sa mère, il n’a aucune réaction ni démonstration de son état d’esprit. Le décès ne change en rien safaçon de vivre, c’est une chose abstraite pour lui, pas encore tout à fait réelle. « Pour le moment, c’est un peu comme si maman n’était pas morte. Après l’enterrement, au contraire, ce sera une affaireclassée et tout aura revêtu une allure plus officielle. » (p.10, ll.5-8)
Il y a une distance par rapport à l’événement, une façon formelle de voir les choses (champ lexical du formel, « affaireclassée » « allure plus officielle »). La mort de sa mère lui paraîtra plus concrète après que tous les rituels sociaux auront eu lieu. C’est un dossier à consulter, la veillée, et à ranger ensuite dans untiroir, l’enterrement. Le décès est ici vu comme une chose avant d’être un événement à part entière. Cette indifférence aux faits se remarque dans plusieurs passages du récit, lors du meurtre de l’Arabepar exemple.

Pourtant, Meursault n’est pas indifférent à tout. « Cependant je lui ai expliqué que j’avais une nature telle que mes besoins physiques dérangeaient mes sentiments. »...
tracking img