Dans quelle mesure peut-on parler de moyennisation de la société française ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1458 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRO

Alexis de Tocqueville fut le premier à entrevoir l'émergence d'une moyennisation de la société, celle-ci étant selon lui étroitement liée à leur démocratisation. Henri Mendras reprendra ce concept en le modélisant au moyen de la toupie de Mendras. La moyennisation que Tocqueville nommait « égalisation des conditions » est une caractéristique majeure des sociétés démocratiques.
Onentend aujourd’hui par moyennisation, le processus de constitution d'une vaste classe moyenne réduisant les positions extrêmes dans la stratification sociale et rapprochant les modes et les niveaux de vie. Autrement dit, les clivages sociaux s'atténuent, et la couche sociale intermédiaire s'accroît.
Cette tendance est donc le résultat de :
• la diminution des écarts socio-économiques entre lesindividus (revenus, loisirs, consommation)
• l'homogénéisation des comportements (concernant les mœurs, le style de vie)
• l'accroissement des catégories intermédiaires (en tant que catégorie socio-professionnelle)
Dans le passé, la moyennisation a été favorisée par la Seconde Guerre mondiale et la disparition des rentiers dans les pays développés. Ce mouvement s'est poursuivi au cours des TrenteGlorieuses, où la hausse générale du niveau de vie a partiellement gommé les inégalités sociales. d'une petite partie de la population simultanément à une forte croissance du PIB.
Qu’en est-il réellement concernant la société française ? Comment s’est manifesté ce processus et quelles en sont les causes ? Ne parle-t-on pas ces 15 dernières années d’une polarisation ?

I] La société française aconnu ce processus de moyennisation
A) Le développement d’une vaste classe moyenne

On constate le déclin des PCS extrêmes à savoir les Agriculteurs exploitants, les Artisans Commerçants Chef d’entreprise et les Ouvriers.
Cela peut s’expliquer
- par l’industrialisation et le progrès technique qui entrainent une augmentation des terres exploitables par agriculteurs exploitant ainsi qu’unesubstitution du capital au travail dans l’industrie
- par la salarisation du marché du travail : recherche d’une meilleure stabilité/sécurité de l’emploi par rapport au statut d’indépendant
- par la tertiarisation de l’économie qui entraine une baisse d’une secteur primaire et secondaire caractérisés notamment par des emplois Agricoles et Ouvriers au profit du secteur tertiaire de main d’œuvreEmployée.

Ce déclin a en effet entraîné une mobilité (souvent structurelle) vers les PCS employés et professions intermédiaires, c’est-à-dire ce que l’on nomme la classe moyenne selon la société dite « en constellation » de Madras.

B) Réduction des inégalités
-Cette montée en puissance des effectifs de la classe moyenne s’est aussi accompagnée d’une élévation des niveaux de vie moyens etainsi d’une réduction des inégalités :
Constat : diminution du rapport inter décile entre 70’s et 90’s
Explication : hausse des salaires de D1 > hausse des salaire de D9 : hausse du niveau de vie des classes populaires.
Cette hausse du niveau de vie s’est traduite par une amélioration des modes et des condition de vie. On constate en effet une certaine uniformisation des consommation (hausse dutx d’équipement électroménager/automobile/télécom).
Les congés payés octroyés aux classes populaires et moyennes leur permettent aussi d’avoir accès aux loisirs jusque là réservés aux classes aisées
Cette moyennisation se vérifie par la démocratisation du système scolaire qui permet une massification :

C) Les principaux facteurs explicatifs de la moyennisation

- La période des 30glorieuses est la plus significative : elle a permis ce processus, car cette période est caractérisée par ce que l’on a appelé le « compromis fordiste ». Les gains de productivité engendrés par ce mode de régulation fordiste (division du travail) ont favorisé une forte hausse des salaires et une baisse substantielle des prix des biens d’équipements (économie d’échelle), donc une hausse du pouvoir...
tracking img