Dc4 me

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2053 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

I) La Structure page 1-2
Présentation de la structure
Les textes qui régissent les CHRS

II) Les Usagers page 2
L'admission

Les Missionspage 3

Les partenaires

IV) L'Équipepage 3-4
V) Position du Moniteur-éducateur page 4-5

Suivi d'une personne
Sortie Bowling

VI) Conclusion page 5

I) STRUCTURE
L'association des « Foyer del'Oiseau Bleu » a été créé le 10 septembre 1974 (régie par la loi 1901 à but non lucratif) pour résoudre les problèmes des personnes vivants dans la rue, liée à la crise économique et sociale du pays. Un CHRS a été crée à Mercury par Soeur Rozette, sur une base religieuse, tout public pouvait y être hébergé.
L'association « Foyer de l'Oiseau Bleu » a pour mission « d’accueillir et accompagner despersonnes ou familles en internat ou en appartement qui, pour des raisons diverses, sont en détresse matérielle, morale ou psychologique et ont de ce fait des difficultés à trouver une place dans la Société ». Elle gère trois CHRS (Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale) et deux CHU (Centre d'hébergement d'urgence). Elle est adhérente de la SASSON qui est une union d'association gérant lesCHRS en Savoie.
Le CHRS, foyer de l'Albertin a une habilitation de 15 places, d'après l'arrêté du 2 octobre 2007. Il est financé par une dotation annuelle attribuée par l'Etat et selon l’article 8 du décret n°2001-576 du 3 juillet 2001, les personnes versent une participation financière à l'hébergement calculée en fonction des ressources (environ 10% des ressources de la personnes).
Les textesqui régissent les CHRS :
Les centres d’hébergement ont été créés par décret le 29 novembre 1953 pour élargir l'accueil des personnes libérées de prison. La loi du 19 novembre 1974 officialise les centres d'hébergement et de réadaptation sociale (CHRS) puis celle du 30 juin 1975, (décret d’application du 15 juin 1973), formalise la mission de ces centres et définie leur champ d’action non plusseulement autour de la notion d’individu mais de famille.
Le CHRS est défini à l'article 15 de la loi de rénovation sociale et médico-sociale du 2 janvier 2002, comme établissement social : « Les établissements ou services comportant ou non un hébergement, assurant l'accueil, notamment dans les situations d'urgence, le soutient ou l'accompagnement social, l'adaptation à la vie active ou l'insertionsociale et professionnelle des personnes ou des familles en difficultés ou en situation de détresse ».
Loi du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre l’exclusion transforme la dénomination, les CHRS deviennent les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale. Les missions y sont élargies.
L’article 185 du CASF est modifié par cette loi et devient : « Bénéficient, sur leur demande, del'aide sociale pour être accueillies dans des centres d'hébergement et de réinsertion sociale publics ou privés les personnes et les familles qui connaissent de graves difficultés, notamment économiques, familiales, de logement, de santé ou d'insertion, en vue de les aider à accéder ou à recouvrer leur autonomie personnelle et sociale. »
Loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale etmédico-sociale, l'État s’engage a assurer l’autonomie et la sécurité des usagers des établissements sociaux et médico-sociaux (artL116.1). Désormais l’usager est placé au centre des préoccupations et des actions mises en place (artL116.2). Elle propose donc une vision différente de la gestion des établissements et réforme la loi n°74-535 du 30 juin 1975.

II) LES USAGERS
Le foyer de l'Albertin héberge deshommes adultes seuls ou en couple avec ou sans enfant. Les problématiques des personnes accueillies sont multiples et complexes (Addictions à l'alcool, aux drogues, sortant de prisons, en suivi judiciaire, réfugié conventionnel, sans papier, avec des problèmes de santé, en rupture familiale,sociale et professionnelle, surendettement,...).
L'admission
Les usagers sont orientés par le SAOD...
tracking img