Dderfqed

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (283 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le roman est un genre littéraire du XIIIème siècle. Il désigne des histoires racontées en prose. Au XVIIIème siècle, il devient considérable car la plupart des écrivains enpublient. Du latin « incipio » (commencer), l'incipit constitue le début d'un texte. Sa longueur est variable, de quelques phrases à plusieurs pages. Il a pour première fonctiond'informer, d'intéresser et de nouer le contrat de lecture.
L'incipit est-il, comme certains romanciers l'ont affirmé, essentiel au roman? Nous analyserons dans un premiertemps cette hypothèse pour ensuite voir ses arguments contraires.
Extrait du document:
Dans certains romans, l'incipit est une partie essentielle. Il permet principalement dedéfinir le cadre spatio-temporel du roman (lieu, époque et personnages). Ainsi le lecteur se fait dès le début une idée très précise du récit. Dans l'incipit de "Bouverd etPécuchet" (1881), Gustave Flaubert met en scène presque immédiatement les personnages principaux et éponymes du roman. Il décrit leur démarche, leurs physiques opposés et leursattitudes similaires. Il dépeint également très précisément le décor. En effet, cette description prend un aspect pictural, insistant sur les couleurs, les formes, les traits et lesjeux d'ombre et de lumière. De cette façon, le lecteur peut s'imaginer la scène comme s'il était devant un tableau. Flaubert utilise des éléments comme le soleil et la chaleurpour définir l'époque: l'été. Il respecte ainsi les conventions romanesques d'un incipit. On peut les retrouver dans deux autres de ses romans : "Salammbô" (1862) et"L'éducation sentimentale" (1869), où il définit le cadre spatio-temporel en une seule phrase, sans descriptions. Ceci peut surprendre le lecteur et annoncer la particularité du roman.
tracking img