De gaulle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5632 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Métaphores de DG des affaires diplomatiques :
- Nous prodiguâmes les prévenances
- La perspective d’une entente directe
- Les douloureuses expériences pourraient servir de « leçons » aux nouveaux dirigeants.
- Les rites protocolaires
- Tout le Moscou officiel
- La table étincelait d'un luxe inimaginable
- Scène extraordinaire (p. 94)

Portrait du dictateur
Staline = champion rusé etimplacable, vie de complot, la révolution+ l’état+ la guerre lui ont offert le pouvoir de dominer, il a servit d’instrument au russes dans une période terrible, il devait répondre aux rêve de la patrie. Chanceux d’avoir trouvé un peuple pleins de ressource. Il a besoin de 15h d’entretien pour cerner sa politique grandiose et dissimulé. Charmeur il a du charisme, « maréchal » détendu voir plaisant,généreux offre un ballet, il est grondant, mordant, il a des propos pleins de haine. Il rappelle sa « volonté de puissance » (p. 78). Il ne connait ni la « pitié », ni même l'indulgence. Il est décrit de façon très imagée : « communiste habillé en maréchal, dictateur tapi dans sa ruse ». En réalité, derrière tant de malice se dégage le profil du « despote » qui n'hésite pas à imposer à son pays « unedépense inouïe de souffrances et de pertes humaines » (p. 78) pour remplir ses desseins. . Il étale « la force soviétique et [...] la domination de celui qui en dispos[e] » (p. 95).

La critique soviétique
Foule est silencieuse, lors de la rencontre des prisonniers russes aux chantiers ils sont mal vêtu et passifs, banquet qui contraste avec la misère. Dictateur « tapi », la foule est bridépar des consignes qui écrasent leur spontanéité. Staline « Trente fois, [...] se leva pour boire à la santé des Russes présents » et leur adressa un mot personnel, rappelant leur fonction et leurs savoir-faire. De Gaulle conclut ainsi : « Cette scène de tragi-comédie ne pouvait avoir pour but que d'impressionner les Français » (p. 95). Cette partie est traité comme si Staline était un acteur quisur joue.

LE RANG

La deuxième section du Salut, le troisième tome des Mémoires du Général de Gaulle publié en 1959, inclut en son sein un long tableau des négociations entre de Gaulle et « l'homme d'acier ». Ce passage est fait de références au lexique théâtral mettant en lumière les intimidations et enjeux politiques. Aussi, en quoi les négociations franco-russes sont-elles « tragi-comiques» ? Ces négociations sont peignées d'une mise en scène avec ses décors et ses acteurs. Surtout, à travers elles sont visibles les enjeux cruciaux de ce rapport de force. Justement, le dénouement est inattendu, à la fois grave et étonnant. 

I] Une mise en scène brillante
a) Un décor festif
Cette rencontre entre deux grands dirigeants n'a évidemment rien d'insignifiant. Elle a pour but de replacerla France dans le concert des nations qui reconstruiront le monde de demain, de prémunir la France et la Russie de toute nouvelle attaque allemande dans le cadre d'une alliance. Alors ce séjour est fait, chaque jour, de ses festivités, de ses réjouissances. D'abord, la délégation française assiste à « un beau ballet dansé au Grand-Théâtre » (p. 81). S'ensuit, toujours à la Maison de l'Arméerouge, « une imposante séance de chants et de danses folkloriques ». Quant à de Gaulle, il est convié à recevoir « à l'ambassade tout le Moscou officiel » (p. 82). Staline, recevant son hôte, l'invite à un « repas stupéfiant » : en effet, « La table étincelait d'un luxe inimaginable » (p. 93) au cœur même du Kremlin. 
b) Le jeu des politiques
Staline et de Gaulle ne dérogent pas à la règle : l'hommepolitique est aussi bien une élite intellectuelle qu'un acteur doué d'habileté. Parce qu'ils négocient, ils troquent leur habit de dirigeant pour lecostume du comédien. Staline, de son « air rustique », dissimule derrière son « apparence débonnaire » un zèle sans commune mesure (p. 93). Il tient à rassurer son interlocuteur : « Communiste habillé en maréchal, dictateur tapi dans sa ruse,...
tracking img