De gaulle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4766 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les mémoires de guerres :

La libération :

D'abord est mis en lumière le funeste tableau
de la France meurtrie par les ravages de la
Guerre mondiale. Ensuite se profile depuis
les yeux du Général le redressement de
l'État et de son activité. Enfin, parce que
la libération ne signifie pas l'arrêt des
hostilités, est annoncée la poursuite de
la guerre.

I] Le funeste paysage de laFrance blessée
a) L'état du territoire
- Témoignage de la blessure subie par la France,
dans les villes « [...] Calais, Boulogne, Dieppe,
Rouen, Le Havre, Cherbourg, Nantes, Marseille,
Toulon, écrasés par les bombardements [...]
n'offrent plus que quais en ruine, bassins
crevés, écluses bloquées, chenaux
encombrés d'épaves » (p.8).
- Moyen de transport presque totalement détruit.
- Manquede première nécessité chez les français
(charbon, l'électricité, la nourriture est rationnée)
- Un pays touché économiquement

b) L'état des âmes du peuple
- Les Français connaissent une « subite détente
morale ».
- La libération a pour effet de redorer le cœur
de tout un chacun.
- Alors que les combats continuent à l'Est.
- La fin de l'Occupation est synonyme du retour
de la liberté,c'est mettre un terme à la présence nazie,
« un étonnement ravi » (p. 9) qui envahit les Français.
c) Contraste entre l'opinion publique et la réalité
- La libération ne signifie en rien la fin de la guerre.
- 1994, l'Est de la France n'est pas encore libéré des
allemands, le Reich est toujours debout.
- Le pays est touchée économiquement (ces premières
nécessités ne voient pas encore lejour).
- De Gaulle, le sauveur, le libérateur, est aux yeux
des Français celui capable de faire taire tous
les maux de l'État par sa seule présence.

II] L'État convalescent
a) Le gouvernement de salut public
- Le Général de Gaulle, s'entoure de ministres
afin de redonner à la France ces premières
mesures vitales.
- Le zèle manifesté par chacun d'entre eux
est à la hauteur desdifficultés se présentant.
b) La restauration de l'autorité étatique
- Ce gouvernement doit mettre un terme à
l'anarchie ambiante.
- Des partis politiques influents tendent
à imposer leurs directives.
- De Gaulle, afin de mettre un terme à ce
désordre organise un tour de France des
provinces (volonté évidente de remettre l'État
à sa place qui est sienne)
c) L'application des mesures d'intérêtgénéral
- Le gouvernement augmente les salaires de 40%,
les allocations familiales de 50% (Soulagement
des Français)
- De Gaulle lance « l'emprunt de la libération » (p. 48),
pour remboursé les dette de la France
qui s'avère être « un triomphe » (p. 49).
- Des « cours spéciales de justice » (p. 49-50),
pour juger les coupable de cette guerre.

III] La perpétuation des hostilités
a)Restructuration de l'armée
- Reconstituer de l'armée française :
la Ière armée de de Lattre et la 2ème
division blindée du général Leclerc en
sont les principaux éléments mais s’ajoute
de nombreux renforts : les résistants et sans oublier
les divisions issues des colonies.
- Malgré leurs manques, la France possède enfin son
armée, une armée digne de sa grandeur.
b) Combats à mener
- La Ière arméedu Général de Lattre doit se rendre
en Alsace par la région lyonnaise, puis prendre en
main deux villes clés : Belfort et Colmar.
- Le général Leclerc doit ravir la capitale alsacienne
encore sous contrôle de la Wehrmacht.
- Les généraux Caillies et Salan sont chargés d'y
restaurer l'autorité de la France retrouvée
sur la façade maritime Atlantique.
c) Desseins politiques
- De Gaulle,amoureux de la France, fait du
rétablissement de la dignité de la France
sa première besogne.
- La France qui a retrouvé sa grandeur, le chef
de la France tient à ce que son pays participe
à la reconstruction de l'Europe, à son organisation.
- Il espère surtout pour elle une place au Conseil de
sécurité de la naissante « Organisation des
Nations-Unies ».
- Dans la mesure où les...
tracking img