De gaulle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (371 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Issu d'une famille bourgeoise du nord de la France, saint-cyrien, Charles de Gaulle participe à la Première Guerre mondiale en tant qu'officier. Il est plusieurs fois blessé et fait prisonnier.Entre les deux guerres, il enseigne à l'école de guerre où il défend une stratégie nouvelle de guerre de mouvement. Mais il n'est pas suivi par l'état-major français. Sous-secrétaire d'État à la guerre en1940, il est hostile à l'armistice et rejoint Londres dès le 17 juin 1940.

Le 18 juin 1940, il lance son célèbre appel à la BBC. Il organise dès lors la résistance extérieure, puis intérieurenotamment grâce à Jean Moulin. Il s'impose à la tête de la France libre malgré les Américains qui lui ont opposé en 1943 le général Giraud. À la Libération, de Gaulle devient chef du GouvernementProvisoire de la République Française (GPRF). À ce poste qu'il occupe de 1944 à 1946, il réorganise la France avec l'aide des forces politiques issues de la résistance. En désaccord sur la IVème Républiqueavec les principaux partis politiques, il démissionne en janvier 1946.

Après une « traversée du désert » de 12 ans qu'il met à profit pour créer un parti, le RPF (Rassemblement du Peuple Français),il revient au pouvoir en mai 1958 à l'occasion de la crise algérienne. Il devient président du Conseil, rédige une nouvelle Constitution qui fonde la Vème République. De Gaulle est le premier Présidentde la République de la Vème République. Il met fin à la guerre d'Algérie (Accords d'Évian en mars 1962), modifie la Constitution pour permettre l'élection du Président de la République au suffrageuniversel (octobre 1962). Président de la République de 1958 à 1969, de Gaulle mène une politique d'indépendance et de prestige extérieur de la France. De Gaulle est cependant affaibli par les progrèsde la gauche et par les événements de mai 1968.

En avril 1969, les Français répondent majoritairement « Non » à un référendum où de Gaulle soutient le « Oui ». De Gaulle tire les conséquences de...
tracking img