De jeaucourt

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2630 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Auteur : Le Chevalier Louis de Jaucourt (1704, 1779)

Le plan du commentaire :

I. Une démonstration logique

1. Définir et expliquer
2. Convaincre, le choix de la raison
3. Une structuration de l’article qui ne laisse pas au lecteur le temps de douter

II. Une dénonciation virulente

1. L’indignation de l’auteur
2. Un glissement vers l’émotion et l’affirmation catégorique
3. Unepratique inhumaine

Le commentaire rédigé :

Introduction

Le texte dont il est ici question est extrait de l’article « Traite des nègres » de l’Encyclopédie des Lumières et a été écrit par le Chevalier Louis de Jaucourt. Celui-ci était le « troisième homme » de l’Encyclopédie, car si Diderot s’occupait de la partie littéraire et d’Alembert la partie mathématiques, le chevalier, lui, écrivaitsur tous les types de sujets, mais plus particulièrement sur ceux concernant la médecine.
Ce texte est représentatif de l’esprit des Lumières, dont les caractéristiques principales sont l’importance accordée à la raison, la croyance dans le progrès et la lutte pour la tolérance et le respect des libertés, du fait qu’il s’agit ici de dénoncer l’esclavagisme.
En effet, si les articles del’Encyclopédie sont l’occasion de récapituler et classer les connaissances accessibles au dix-huitième siècle, conformément à l’esprit des Lumières, ils ont surtout vocation à provoquer une réflexion chez le lecteur et à dénoncer toutes formes d’injustices. L’esclavage est une des injustices majeures de ce siècle et a été également critiquée par Voltaire dans Candide et par Montesquieu dans De l’esprit deslois.
Nous allons voir dans ce texte que derrière l’apparente démonstration logique qui chercherait à convaincre le lecteur, se trouve une virulente condamnation de cette pratique inhumaine.

I. Une démonstration logique

Le texte se présente comme un article d’Encyclopédie, il se doit donc d’éclairer le lecteur en définissant son objet. Or, cet article ne se contente pas d’expliquer, il vaégalement montrer comment logiquement il est impossible de défendre l’esclavage avant d’enfermer le lecteur dans un raisonnement qui ne laisse pas de place au doute.
1. Définir et expliquer
En tant qu’article de l’Encyclopédie, ce texte doit tout d’abord proposer une définition de la « traite des nègres », il le caractérise donc comme « Commerce d’Afrique » avant d’introduire la définition à l’aidedu présentatif « C’est ». Il précise ainsi les acteurs (les « Européens » achètent des « nègres »), les lieux (« sur les côtes d’Afrique » et « dans leurs colonies ») et le but (« pour employer ces malheureux dans leurs colonies en qualité d’esclave ») de ce « commerce ».
Mais rapidement, l’auteur passe de la définition à la démonstration logique du fait qu’il s’agit là d’une pratiquecondamnable. En effet, il utilise un raisonnement déductif afin de mobiliser la raison de son lecteur, et avance par étape pour l’entraîner dans sa propre logique. Il introduit son propos grâce à un argument d’autorité. Il s’appuie, paradoxalement, sur l’autorité d’un personnage anonyme (« un Anglais moderne »), ce qui a sûrement vocation à conférer un aspect généralisant à son argument (nombreuses sont lespersonnes éclairées qui pensent ainsi) qu’il caractérise néanmoins (« plein de lumières et d’humanité »). Par des phrases négatives (« Les nègres ne sont point devenus esclaves par le droit de la guerre ; ils ne se dévouent pas non plus volontairement eux-mêmes à la servitude », il exclut toutes autres raisons de devenir esclave et établit ainsi que les esclaves naissent libres, présupposé quilui servira de base aux déductions qui suivront.
2. Convaincre, le choix de la raison
Si les esclaves naissent libres, et qu’il n’y aucune justification qui légitime l’esclavagisme, le Chevalier peut alors s’attaquer aux « vendeurs » puis aux « acheteurs » dans un mouvement binaire. Il refuse, dans un premier temps, aux souverains le droit de disposer de leurs sujets même s’ils « prétendent...
tracking img