De ka

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 54 (13373 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De la quête comme trajet dans l’espace à la quête d’un espace.

The dream-quest of unknown Kadath (DQUK) et Perceval ou le Roman du Graal (PCG) s’opposent tous les deux de par la distance qui les séparent dans le temps. Chrétien de Troyes aurait écrit PCG entre 1182-1190 sans pouvoir jamais l’achever et Lovecraft en 1927. Ils s’opposent aussi de par leur genre le premier étant une nouvellelongue qu’on attribue au genre de la fantasy, le second étant un roman. Cependant, la nouvelle de Lovecraft donne l’impression de se nourrir et de s’imprégner des codes des romans de Chrétien de Troyes et les deux textes semblent se rejoindre sur le thème de l’espace.
Tout d’abord il convient de définir la notion d’espace afin de mieux comprendre ses applications dans les textes que nous nousproposons de comparer. Ainsi, l’espace peut être défini en premier lieu comme la condition sine qua non de toute perception. En effet, je peux supprimer par l’imagination tous les livres, tous le meubles d’une pièce mais je ne peux pas abolir – même en imagination – l’espace lui-même. L’espace (comme le temps) est donc un cadre a priori par où passe nécessairement notre expérience du monde. Il s’agitdonc d’un milieu idéal, c'est-à-dire d’une construction de l'esprit, qui contient nos perceptions et où nous localisons le mouvement et les corps. Mais l’espace à ceci de différent par rapport au temps qu’il est réversible et aisé à penser en tant qu’il est un objet devant moi, que je puis mesurer et diviser : dans l'expérience quotidienne, l'espace est homogène, isotrope, continu et illimité.L’espace est ce par quoi nous nous représentons quelque objet que ce soit comme composé de parties simultanées, homogènes, discontinues et divisibles à l’infini. Bergson va encore plus loin en mettant en avant l’idée que l’espace renvoie à la déformation pratique du réel. Ainsi l’espace serait la représentation que notre esprit forge par un acte spécifique pour les besoins de notre action ; et dont ilpeut imposer à cette fin les caractères à toute réalité.
Il convient de s’interroger sur la manière dont est traitée la notion d’espace dans les deux textes que sont Perceval ou le Roman du Graal (PCG) de Chrétien de Troyes et The dream-quest of unknown Kadath (DQUK) de Lovecraft.
Mais avant tout il s’agit de constater combien la notion d’espace est prégnante dans les textes et ce par un simplerelevé des multiples lieux que traversent les héros pendant leur quête. En effet, Perceval, Gauvain et Randolph Carter traversent, pour les besoins de leur quête plusieurs espaces qui sont le théâtre de leurs péripéties.
Ainsi, Perceval quitte tout d’abord le manoir de sa mère, la dame veuve de la Gaste Forêt solitaire pour devenir chevalier. Il entre tout d’abord dans la grande forêt obscure pourdécouvrir le lendemain une prairie qui sera le théâtre de l’épisode de la tente dans laquelle il extorquera à une jeune fille sept baisers, son anneau et un pâté de chevreuil. Puis, il arrive au château de Cardoël contenant l’épisode du chevalier Vermeil et de la gifle de Keu à la jeune fille. Parti de la cour d’Arthur, Perceval découvre, de l’autre côté d’un large fleuve, un splendide châteaufort où Gorneman de Gorhaut après lui avoir enseigné le maniement des armes le fait chevalier. Perceval poursuit sa chevauchée et arrive dans une ville forte dont les alentours sont dévastés. Le pont est fragile et la porte fermée. Il demande l’hospitalité et découvre une ville en ruines. C’est là que Perceval rencontre la nièce de Gorneman, Blanchefleur qui l’initiera à l’amour et qu’il vaincra lelendemain Anguingueron qui assiégeait le château de Beaurepaire puis Clamadeu qui avait repris le siège. Perceval repart et arrivant à une rivière, il a la conviction que le manoir de sa mère est de l’autre côté. Un homme qui est en train de pécher sur une barque lui dit qu’il ne pourra traverser et lui propose de l’héberger, il lui indique le chemin. Perceval arrivé en haut d’une colline ne...
tracking img