De la faiblesse de l'homme face à la nature

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1558 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le mot «Nature » vient du latin « Natura » qui signifie « état naturel et constitutif des choses » ou encore « ensemble des êtres et des choses », venant lui-même de « Nascor » qui signifie « naître », « provenir ». La Nature désignerait donc l’ensemble des êtres et des choses qui constituent notre planète, mais aussi l’univers dans son intégralité. Aussi, la Nature serait régit par des loisphysiques universelles et inchangeables qui seraient à la base de l’existence de l’univers. La Nature, dans son intégralité, comprend à la fois tout ce qui constitue notre monde, comme les forêts, les mers, les océans, les montagnes etc… mais également tous les êtres vivants, allant du végétal à l’animal, de l’insecte à l’Homme. L’Homme ferait donc parti intégrante de la Nature, il serait un élémentde la Nature. Aussi, si l’on prend en considération l’immensité de l’univers et le nombre infini des éléments qui le composent, on vient facilement à constater que l’Homme est semblable à un grain de sable dans le désert : il n’est qu’une infime partie d’un tout, partie si infime que son existence ne pourrait remettre en cause l’existence de la Nature et son bon fonctionnement. Au contraire, laNature quant à elle pourrait agir sur le destin de l’Homme et sur son existence. En effet, la Nature comprend également l’ensemble des phénomènes dits « naturels » qui se produisent en son sein, comme par exemple les ras de marées, les éruptions volcaniques, les ouragans etc… Ces phénomènes seraient, de par leur puissance et leur intensité, en capacité de remettre en cause la survie des êtres vivantsqui composent la Nature, et notamment les Hommes. Effectivement, de tels phénomènes, souvent désignés sous le terme de « catastrophes naturelles » auraient une force telle que leurs effets sur l’Humanité seraient dévastateurs. Le séisme qui eut le 26 décembre 2004 au large de l’île Indonésienne de Sumatra est une preuve indéniable de la force destructrice et mortelle que peut avoir la Nature surl’Homme. Ce séisme, qui eut la quatrième magnitude la plus importante jamais enregistrée dans le monde, de l’ordre de 9,1 à 9,3, provoqua le pire tsunami de l’Histoire, s’élevant jusqu’à 35 mètres de hauteurs et faisant près de 228 000 morts. Cette catastrophe constitue un témoin incontestable de la faiblesse de l’Homme face à la force de la Nature. L’Homme ne pourrait remettre en cause la Naturedans son ensemble, mais la Nature quant à elle serait en mesure de balayer les humains comme le vent balayerait un château de cartes.
L’Homme serait donc faible face à la nature, vulnérable et démuni face à sa toute puissance. Mais l’Homme serait-il menacé uniquement par la toute puissance de la nature, ou également par d’autres éléments qui la constituent ?
La Nature comprend en son seintous les êtres vivants, qu’ils soient des végétaux, des insectes, des animaux et des hommes. En observant la vie et la constitution de ces êtres, on constate que l’Homme serait semblable à une fourmi pour lui-même dans cet ordre vivant : un être sans défense, insignifiant et menacé. En effet, le plus vigoureux des Hommes pourrait voir sa vie remise en cause par la plus insignifiante des plantes, oula plus petite des araignées. Lorsque l’on étudie l’effet que peut avoir certaines baies, certaines plantes sur l’organisme Humain, l’on comprend qu’un rien suffirait à anéantir l’Humanité. La Veuve Noire, araignée que l’on rencontre principalement aux Etats-Unis et au Mexique, dispose d’un venin particulièrement toxique et une simple morsure de cette araignée sur un homme pourrait le conduire àla mort, ou du moins entraver de façon sérieuse le bon fonctionnement de son organisme. Pourtant, l’araignée ne parait-elle pas insignifiante face à l’Homme ? Pourrait-on soupçonner à première vue qu’un être vivant aussi petit puisse constituer une telle menace pour un être bien plus grand et plus fort qu’est l’Homme ? A première vue non, mais il est pourtant évident que même les êtres vivants...
tracking img