De la mise en place de stratégies de sourcing, outsourcing, et offshoring. le cas eads.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 89 (22229 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Table des matières
1. Introduction : La mondialisation, point de départ de l’internationalisation dans l’aéronautique européenne. ..................................................................................................4 a. b. Présentation de l’industrie aéronautique : .....................................................................5 Focus sur EADS :............................................................................................................10

La mondialisation a créé une véritable place de marché, où tout semble en apparence être une affaire de prix, et où chacun s’évertue à, et gagner plus, et dépenser moins. L’objectif étant de jouer sur les spécialisations de chacun pour en obtenir un meilleur prix, il subsiste des travers, notamment concernant laressource la plus hétérogène : l’Homme. Les disparités de développement existantes entre le Nord et le Sud, et au sein même des pays, en fait la ressource la plus complexe à gérer, tant par ses différences de prix, de formation, de qualification, et de valeur que l’on lui adjuge. Le sourcing / outsoursing / offshoring, vise à jouer sur ces disparités pour réduire ses coûts, et atténuer les effets demonnaie, mais aussi, dans une vision plus lointaine, pour conquérir ces nouveaux marchés de demain. La centralisation des achats, n’est-elle, que le support qui va venir optimiser ces nouvelles mises en place, en même temps qu’elle va donner une véritable trame d’intégration pour une entreprise aussi jeune et recomposée qui s’internationalise qu’est EADS, évoluant dans un secteur avec descaractéristiques très particulières qu’est l’aéronautique. Ainsi, on se demande si les nouvelles formes d’internationalisation que sont le sourcing et l’offshoring, qui sont en fait de très anciens concepts, alliées à la centralisation des achats, naissent d’un choix délibéré ou d’une contrainte. Dans le premier cas, la démarche sera celle d’une gestionnaire, dans le second, une réflexion logistiqueserait plus appropriée.

4

Présentation de l’industrie aéronautique :
Le secteur aéronautique revêt la particularité d’être une industrie de pointe, et donc, que la technologie et le connaissances dont elle est à l’origine, vont ensuite se diffuser dans d’autres secteurs, et activités. L’un des points négatifs est le très important besoin en capital pour la mise au point de ces technologies depointe. C’est ce que l’on appelle un industrie à forte intensité capitalistique, où les investissements pour la recherche et le développement (R&D) mais aussi pour la recherche et technologie (R&T), et donc avec un besoin en personnel hautement qualifié, atteignent des montants auxquels une entreprise de droit privé seule, ne peut affronter. Par conséquent, et cela aussi du fait de sonpositionnement stratégique, il subsiste une prise de commande

publique, et politique des Etats participants, au moins sur le segment militaire. C’est aussi une industrie qui travaille sur de petites séries, même si ces dernières tendent à s’allonger ces dernières années, afin de mettre en route des économies d’échelles. Aussi, son panier de clients est assez restreint, et se compose : de compagniesaériennes, de loueurs rares, d’entreprises pour les jets privés, et d’Etats pour la partie défense et sécurité. Les produits ont une durée de vie longue allant de 10 ans à 30 ans, et par conséquent, l’industrie est aussi soumise à une forte cyclicité de son activité, en fonction de

l’environnement géopolitique, du développement économique mondial, de l’ouverture des frontières aux déplacements de lapopulation civile, mais aussi des allocations gouvernementales de budget dans le portefeuille de la Défense, ainsi que la volatilité des cours du pétrole 1. L’aéronautique est aussi duale, au sens où elle comporte une partie civile, et une partie militaire. L’industrie aéronautique, du fait de ses besoins en technologies, en capital, et en main-d’œuvre hautement

1

Facteurs de risques,...
tracking img