De singly, libres ensemble

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3017 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de Lecture

Dans le cadre de la fiche de lecture, j’ai décidé de m’intéresser plus particulièrement aux notions de famille et de genre et principalement au couple. Pour se faire, j’ai choisi le livre de François de Singly : Libres ensemble, l’individualisme dans la vie commune. Comme sous-titre, on peut lire : Se réaliser dans une « double vie » faite de temps personnel et de tempspartagé. Pour réussir à vivre ensemble, le mieux n’est-il pas d’être libres ensemble ? Ce livre a été publié en 2005 aux éditions Armand Colin et avec pour collection ; Essais et Recherches dirigée par l’auteur lui-même. François de Singly est un sociologue français né en 1948. Il est professeur de sociologie à l’université Paris Descartes et se concentre principalement sur les thèmes de la famille,les rapports entre hommes et femmes et l’éducation. Il a soutenu plusieurs thèses avec de grands noms de la sociologie comme Jean-Claude Passeron et Pierre Bourdieu et a collaboré avec Jean-Claude Kaufmann. Le livre est en collaboration avec des étudiants en mémoire de maîtrise ou DEA et recueille huit enquêtes qualitatives. Je me suis donc concentrée sur les chapitres 1, 5 et 7 qui résultentd’une enquête réalisée auprès de 50 jeunes couples. Cette enquête a été réalisée en trois temps : une visite commentée de l’appartement du couple et remise d’un carnet pour marquer les activités effectuées durant un week-end et enfin un entretien approfondi avec l’enquêteur. Ce livre parle aussi bien des relations familiales, conjugales que parents/enfants. Je me suis tournée vers la question conjugaleet comment conserver son individualité alors que l’on vit sous le même toit que son conjoint ? Les problématiques de ce livre sont multiples et de nombreuses questions émergent : A quoi sert de partager son lieu de vie ? Quels intérêts et dans quel but ? Qu’est-ce que cela nous apporte et comment est-il possible d’allier partage et individualisme ? À travers ces trois chapitres étudiés, trois axesimportants m’ont semblé intéressants à développer, à savoir ; la question de l’identité dans le couple, la distinction entre l’être ensemble et le faire ensemble et enfin les différences entre les hommes et les femmes. Voyons comment s’articulent ces différentes notions.

L’identité dans le couple

Les individus modernes veulent de plus en plus préserver leur identité personnelle mais neveulent pas renoncer à leur compagnie. Ils ne veulent pas non plus subir trop de contraintes personnelles et relationnelles. Le rapport à la vie commune est ambigu, mais l’individu veut avant tout se protéger. L’indépendance est incontestable mais pas suffisante. On peut donc observer un fort paradoxe de l’individu qui cherche à combiner solitude et vie en communauté. L’individu en couple mène doncune « double vie ; la vie conjugale et la vie personnelle ». Dans un couple, il existe trois dualités ; vie ensemble/vie seule, vie conjugale/vie personnelle et collectif/individuel. Il faut à chaque fois équilibrer ces conceptions pour ne pas tomber dans les excès aussi bien de trop que de pas assez. Suite à cela, l’auteur articulera tout son raisonnement en distinguant une dualité chezl’individu qui est à la fois un être « avec » et un être « seul ». Celui-ci recherche constamment le bon équilibre. Parfois on voudrait être seul mais c’est impossible, comme le cas d’une migraine au travail, où l’on doit alors s’obliger à être en communauté. Cela peut marcher également dans le sens inverse : par exemple les week-ends où l’on voudrait échanger, communiquer, sortir ou simplement voir dumonde, mais que personne n’est disponible ; on doit alors se contenter de rester « un être seul ». En fait, lorsque l’individu est en contact avec d’autres personnes, il y fait toujours attention et est un être « avec » : « On apprend à se respecter toujours un peu » ; « on fait attention à l’autre. » L’identité d’un individu change constamment : à un moment c’est le soi seul, puis le soi avec la...
tracking img