De tout ce que je suis et ce que je possède, que puis-je considérer comme véritablement à moi ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2073 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« De tout ce que je suis et ce que je possède, que puis-je considérer comme véritablement à moi ? »

Ce que je suis, c’est une existence, une conscience, et une âme qui pense nous dirait Descartes. En effet, la connaissance de soi est la préoccupation de chaque individu. Nous sommes tous amenés à nous définir par des qualités, des défauts, des désirs : c'est ce quiconstitue notre caractère, ce qui forge notre personnalité. Ce que je possède correspond à tout ce qui m’appartient et tout ce qui me caractérise. Le moi est le sujet en tant qu’il s’affirme dans un sentiment d’appartenance.
Le sens du sujet est donc le suivant : Peut-on dire que les caractéristiques afférentes à l´homme et les biens en sa possession, sont véritablement à lui ?Le problème nait donc de la distinction à faire entre ce qui est véritablement à nous de ce qui ne l´est pas. Mais telle est la question : Qui suis-je ? Et d’ailleurs ce « je » m’appartient-il réellement ? Qu’est-ce que je possède ? Ce sujet propose une réflexion sur « être » et « avoir » en demandant finalement quel est le propre de l'homme, sa substance, ce qu'il estessentiellement.

Qu’est ce que l’identité ? C’est l’ensemble des éléments individuels reconnus légalement sur le plan de l'état civil et permettant de prouver sans équivoque qui on est. Tout individu possède une identité qui le rend unique. En ce sens, l’identité est ce que nous sommes. Cela signifie que nous avons chacun une personnalité qui nous est propre ; caractérisée parnos défauts, nos qualités, nos désirs et c'est précisément cette personnalité qui va constituer notre identité. En recherchant ce que l’homme peut véritablement considérer comme à lui, il se met au centre d’un monde, comme l’araignée au centre de sa toile. A chaque objet de ce monde est relié un fil qui constitue son attachement à cet objet. Moi c’est donc aussi : ma maison, mes livres. C’estaussi mes convictions, mes croyances, mes aspirations, mes regrets, mes souvenirs, en bref, tout ce que je considère comme étant « à moi », ce qui m'est personnel, comme contribuant étroitement à mon identité particulière. L’homme a connaissance de ce qui lui appartient, il est un être conscient. Au premier abord, cette équivalence semble aller de soi : comme l'enseigne l'étymologie du motconscience (cum-scientia), être conscient c'est accompagner de savoir notre existence et tout ce que nous en faisons. Il semble donc que rien de nous ne puisse nous échapper. Nous n'avons avec personne l'intimité que nous avons avec nous-mêmes. Personne ne peut contraindre ma conscience. Par définition, elle n’est pas un bien extérieur et ne peut être altérée par autrui. Etant nous même, ce que nousressentons est personnel, nous décidons et nos sentiments sont les fruits de notre libre arbitre. Mes pensées correspondent à ce qui m’appartient, me caractérise, c’est ce que j’ai de plus intime. Je suis l’initiateur de ces pensées c’est pourquoi personne ne peut les penser à ma place, elles restent personnelles. De la même façon, les faits et gestes sont sous le contrôle de l’individu qui lesintériorise et les contrôle. Le « moi » est composé du conscient et de l’inconscient, de ce fait, si le contrôle est coordonné par une de ces deux parties, l’individu est à l’origine de ce mouvement, il peut alors le considérer comme à lui.
Ce contrôle peut s’appliquer sur notre corps, enveloppe de l’âme humaine. Chaque corps est différent donc unique et n’appartient qu’à unseul être vivant à la fois. Le corps  et l’âme sont inséparables, tout autant que la conscience  et la pensée  sont inaliénables.  C’est parce  que l’information  qui donne la vie  a un support matériel, parce que le corps  et l’esprit  sont liés que l’on ne peut pas  gouverner l’un sans posséder l’autre. Et cela veut dire  que,  dans la mesure  où il est employé  pour agir,  il est forcément...
tracking img