De tout de rien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (257 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
mercredi 8 décembre 2010

Consigne d’écriture :
Ecrire un réquisitoire en faveur de Gustave Flaubert.

Messieurs les jurées je pense quecontrairement a mon confrère, la littérature n’a pas pour objectif de se confronter ni de se conformer a une morale ! Je pense personnellement que ladescription d’une scène même non-pudique n’incite pas la personne qui lit ce roman dans sa vie.

Chaque individu, de quelque classe ou situation ouconditions sociales possède ce qu’on appel le libre-arbitre. Il est capable de voir, de distinguer et de faire la différence entre le bien et le mal ;entre un acte moral ou immoral ; entre la fidélité et l’infidélité. En partant de ce principe il est possible d’affirmer que tout les hommesrespectable, normal d’esprit ne sera point influencé par une simple description d’actes ou de faits répréhensibles, comme la tromperie
Le réquisitoire nousà été présenté par des extraits qui on était volontairement choisi et sortie de leurs contexte, sortis du romans, ils ont été utilisés pour choquer,offenser et à un seule but, détruire l’honneur de mon client.
Le roman réaliste, qu’est le roman de Gustave Flaubert « madame Bovary » s’applique àprésenter les rapports humains tels qu’ils sont et non a travers ce qui pense l’auteur.
L’auteur, ne fait que décrire les réalités actuel d’unesociété : le vice et le mal qui habiter dans un quotidien tout comme les bienfaits et les sentiments de sécurité qui peut provoquer cette dernière
tracking img