De l'eau potable pour les africains

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (922 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Article de Monsieur Camdessus pour le Monde du 11 AVRIL 05
De l'eau potable pour les Africains

PAR OMAR KABBAJ ET MICHEL CAMDESSUS *
[11 avril 2005]

Le récent rapport des Nations uniesintitulé le «Projet du millénaire» affirme que l'Afrique est à la traîne, dans la réalisation des objectifs de développement du millénaire. L'un des plus importants parmi ces objectifs vise à réduire demoitié, avant 2015, la proportion des personnes qui n'ont pas un accès durable à l'eau potable et aux services d'assainissement de base. Aujourd'hui, environ 300 millions de personnes en Afrique, soitplus du tiers de la population du continent, n'ont pas accès à l'eau potable, et 400 millions, soit près de 50%, aux services d'assainissement. L'insalubrité de l'eau et la précarité des servicesd'assainissement sont à l'origine de nombreuses maladies qui sévissent en Afrique. Autant de facteurs qui expliquent les taux de mortalité infantile alarmants. Dans la plupart des pays, les femmes et leursfilles consacrent souvent de longues heures à la recherche de l'eau. Elles doivent parcourir des kilomètres pour en trouver. Cette corvée constitue l'une des principales causes du faible taux descolarisation des filles en milieu rural.

Le 1er avril, nous avons eu le privilège de présider conjointement une conférence internationale sur l'alimentation en eau et l'assainissement en Afrique,organisée par la Banque africaine de développement. Des ministres venus de la quasi-totalité des pays africains y côtoyaient les représentants d'organisations bilatérales et multilatérales d'aide tels quel'Unicef et la Banque mondiale, d'une part, et les ONG, d'autre part.

La conférence s'est achevée par l'adoption de la déclaration de Paris sur l'alimentation en eau et l'assainissement en zonerurale. La déclaration annonce une plate-forme commune d'action inspirée par la proposition de la Banque africaine de développement. Cette proposition, adoptée après des consultations intensives,...
tracking img