De l'horrible danger de la lecture voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (609 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Séquence 3 : Esprits critiques au Siècle des Lumières ; deuxième partie : groupement de textes
Etude n°2 : « De l’horrible danger de la lecture* »* (1765), Voltaire
Texte polémique (pamphlet)écrit par Voltaire suite à la condamnation du Dictionnaire philosophique par l’Eglise. Ce texte se présente comme parodie de texte de loi et permet à l’auteur de dénoncer, de façon ironique,l’obscurantisme et l’abus de pouvoir, mais aussi de faire l’éloge des valeurs des Lumières.
I – Forme et efficacité de la parodie
V. détourne le modèle de « l’édit d’interdiction », texte officiel émis parpouvoir religieux.
A - Structure en 3 étapes :
Entrée en matière (1-11) : auteur de l’édit, ses titres (« mouphti » = spécialiste du droit religieux dans l’Islam) + salutations (noter l’ironie« sottise et bénédiction » = antithèse)
décisiond’interdire l’Imprimerie (avec caution du Prophète « Mahomet »)
succession de paragraphes numérotés comme les attendus d’un jugementdonnant les six motifs de cette interdiction, les risques éventuels (cf. Conditionnel) de l’usage de l’imprimerie
B – Un Orient caricatural
Référence à l’Orient : « Saint Empire ottoman », «Sublime Porte », noms des religieux, de l’auteur de l’édit, villes citées, date (calendrier musulman). Sans doute V. cherche-t-il à dénoncer le régime autoritaire et religieux de l’Empire Ottoman, maisce détour par l’Orient, fait d’exagération, de caricature, lui permet surtout de s’attaquer aux pouvoirs politiques et religieux français tout en évitant la censure.
II – Eloge des Lumières
A –Allusion aux philosophes et historiens
En apparence, les philosophes sont critiqués « misérables » 27, mais grâce à l’antiphrase, V fait leur éloge et rappelle leurs objectifs « dissiperl’ignorance »12, « éclairer les hommes », « les rendre meilleurs », « enseigner des vertus »27=> diffusion du savoir
Article 3 : toujours par antiphrase, V souligne le rôle de l’histoire qui s’oppose...
tracking img