de l'homme

Pages: 9 (2236 mots) Publié le: 17 février 2014
Les
 Caractères
 de
 Jean
 de
 
 la
 Bruyère
 
De
 l’Homme
 :
 Gnathon
 

 

 
Le texte que je vais vous presenter est un extrait
des Caractères de Jean de la Bruyère qui a été
publié pour la première fois en 1688 sous le titre
complet les Caractères ou les Mœurs de ce siècle.
Comme La Bruyère
a beaucoup observé les
seigneurs du 17ème siècle,cela lui a permis dans
son ouvrage de critiquer les idées sociales et
politiques, les mœurs, et en général de faire une
critique littéraire de cette période. Le texte que j'ai
choisi est un extrait du 11ième chapitre, appellé De
l'Homme et plus precisement de la remaruqe 121 et
présente le personnage de Gnathon. Il se situe juste
après le portrait d'un autre personnage , appellé
Phidippe etjuste avant la déscription d'un autre,
appellé Cliton, qui est representé par rapport à
«l'art de manger» et de ce fait semblable à Gnathon
,lui-même étant representé d'une autre manière par
rapport aux habitudes à la table.
Je vais vous lire alors le texte.
Alors
  le
  texte
  que
  je
  vais
  étudier
  se
  caractérise
 
comme
 
  une
  déscription,  mais
  il
  ne
  s
  'agit
  pas
  de
 
créer
 un
 portrait
 physique.
 L'auteur
 vise
 à
 nous
 
 
montrer
  un
  portrait
  moral
  et
  plus
  précisement
 

une
  éthopée,
  cad
  qu'il
  a
  pour
  objectif
  de
 
dépeindre
  les
  moeurs
  et
  le
  caractère
  d'un
 personnage.
 En
 ce
 qui
 concerne
 le
 sujet,
 le
 titre
 
même
  du
  chapitre
  témoigne
  bien
  de
  l'objectif
 
visé,
  ce
  qui
  est
  de
  critiquer
  certains
  types
  de
 
caractèrs
  humains
  et
  de
  dénoncer
  certains
 traits
 
mauvais
  de
  l'humanité
  comme
 l'égocentrïsme
  et
 
la
  gourmandise
  qui
  font
  partie
  du
  portrait
  de
 
notre
 personnage
 Gnathon.
 En
 effet,
 le
 nom
 vient
 
du
 grec
  «
  gnathos
 
 qui
  voulait
  dire
  mâchoire,
  le
 
glouton,
  et
  le
  parasite
  et
  de
  cette
  façon
  suggère
 
le
 comportement
  que
  Gnathon
  represente.
 
L'auteur
  a
  ecrit
  son
  texte
  dans
  le
  registre
 
caricatural
  et
  satyrique
  et
  il
  a
  décidé
  d'insister
 
sur
  le
  comique
  et
  le
  rire
  en
  tournant
  en
  dérision
 
certain
  type
  mondain
  de
  la
  haute
 société
  de
 
XVIIième
 siècle
 en
 nous
 proposant
 un
 caractère
 
qui
  est
  exactement
  le
  contraire
 
  d'un
  honnête
 
homme.
  Donc
  on
  peut
  parler
  d'une
  littérature
 
édifiante
  lorsqu'elle
  vise
  l'édification
  positive
  de
 
l'Homme
  en
  nous
  montrant
  d'abord
 d'une
 
manière
 implicite
 et
 comique
 un
 contre-­‐exemple
 
qu'est
  Gnathon
  et
  en
  faisant
  une
  caricature
  de
 
lui
  et
  de
  ce
  fait
  de
  tous
  ceux
  qui
  sont
 
identifiables
  avec
  ce
  type
  de
  caractère.
  Dans
 
mon
  étude
  de
  la
  compostion
 du
  texte,
  j'ai
  décidé
 
de
  le
  découper
  en
  deux
  étaps:
  alors
  le
  premier
 
moment
  j'ai
  marqué
  de
  ligne
  1
  à
  ligne
  18
  (
 
jusqu'à
 et
 il
 continue
 à
 manger
 )
 et
 je
 l'ai
 nommé
 
 

«Gnathon
 à
 la
 table
 et
 ses
 manièrs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • De l'homme
  • l'homme
  • De l'homme
  • L'homme
  • L'homme
  • L'homme
  • L'homme.
  • L'homme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !