Declonisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2411 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La
 décolonisation
 française
 (1945-­1962)
 

  Au
  lendemain
  de
  la
  Seconde
  guerre
  mondiale,
  l’empire
  colonial
  français
  est
  encore
  par
  son
  étendue
 (plus
 de
 11Mkm2)
 et
 sa
 population
 (plus
 de
 50M
 d’hab)
 le
 deuxième
 au
 monde
 après
 celui
 des
 Britanniques.
  Il
 s’étend
 essentiellement
 sur
 de
 larges
 espaces
 en
 Afrique,
 en
 Asie
 orientale,
 dans
 les
 Antilles
 et
  en
  Océanie,
  ce
  qui
  accorde
  à
  la
  France
  de
  1945
  un
  prestige
  considérable,
  la
  ramenant
  à
  sa
  splendeur
  passée
 d’avant
 la Grande
 Guerre.
 Or,
 à
 partir
 de
 cette
 époque,
 reprirent
 avec
 plus
 de
 violence
 encore,
 des
  mouvements
  de
  contestation
  de
  la
  présence
  française
  dans
  les
  territoires
  dominés.
  Les
  années
  1950
  donnent
  à
  ces
  revendications
  indépendantistes
  un
 écho
  considérable
  qui
  vont
  faire
  vaciller
  un
  empire
  colonial
  que
  d’aucuns
  croyaient
  solide.
 
  Que
  ce
  soit
  par
  la
  force
  ou
  par
  la
  négociation,
  la
  France
  est
  contrainte
 de
 se
 jeter
 dans
 un
 mouvement
 qu’elle
 ne
 souhaitait
 et qu’elle
 a
 eu
 du
 mal
 à
 percevoir
 et
 ce,
  jusqu’en
  1962,
  date
  de
  l’émancipation
  d’une
  de
  ses
  importantes
  colonies,
  l’Algérie.
  Ce
  mouvement
  de
  décolonisation
  connut
  une
  ampleur
  particulière,
  avec
  des
  répercussions
  en
  métropole.
  C’est
  en
 effet
  la
  Vème
 République
 arrivée
 dans
 ce
 contexte
 qui
 achève
 un
 processus
 entamé
 par
 la
 précédente.
 Toutefois,
  de
 nombreux
 espaces
 ultramarins
 vont
 rester
 sous
 sa
 domination.
 
  On
 le
 comprend,
 la
 décolonisation
 des
 colonies
 françaises
 fut
 lente
 et difficile
 et
 prit
 de
 multiples
  formes
  au
  gré
  des
  rapports
  que
  la
  métropole
  entretient
  avec
  les
  territoires
  coloniaux.
  Entre
  guerre
  et
  négociation,
 comment
 expliquer
 les
 contrastes
 de
 l’émancipation
 des
 colonies
 françaises
 ?
  Pour
  traiter
  cette  question,
  nous
  aborderons
  d’abord
  l’attitude
  de
  la
  France
  de
  la
  IVème
  République
  confrontée
  de
  manière
  de
  plus
  en
  plus
  radicale
  au
  problème
  colonial,
  avec
  des
  cadres
  de
  pensée
  encore
  englués
  dans
  l’esprit
  des
  années
  trente.  Cela
  qui
  nous
  permettra
  ensuite
  de
  montrer
  comment
  elle
  va
  tenter
  des
  régler
  un
  processus
  jamais
  réellement
  accepté,
  expliquant
  son
  caractère
  chaotique
  et
  ses
  méthodes
  variées,
  penchant
  parfois
  vers
  la
  fermeté
  d’une
  répression
  d’un  autre
  âge,
  mais
 aussi,
 par
 la
 force
 des
 choses
 ou
 par
 la
 pression
 d’un
 nouveau
 contexte,
 vers
 la
 négociation.
 
 
 

Corrigé
 possible
 composition
 BAC
 BLANC
 

I.
 1945,
 la
 fin
 des
 certitudes
 coloniales
 


 La
 France
 affaiblie
 par
 la...
tracking img