Decroissance et objection

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (502 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Décroissance et Objection de Croissance : quelques réponses

L’argumentation complète de ces réponses reposent sur Les trois pieds politiques de l’objection de croissance.
1- Les Objecteurs deCroissance (OC) sont-ils de gauche ?
  Historiquement, les O.C. le 11 septembre 1789 se seraient rangés à gauche du président de séance de l’Assemblée nationale pour refuser d’accorder au roi un droitde veto absolu sur les lois.
  Économiquement et socialement, nous nous posons les mêmes problèmes que ceux que la gauche devrait se poser. Et comme nous considérons que la politique est le lieu oùnous devrions décider ensemble nos décisions, nous défendons un volontarisme politique ; par exemple, les injustices sociales ne sont pas « naturelles » et par conséquent la justice sociale n’est pasnaturelle mais artificielle (ex. de l’héritage)
  Mais nous ne sommes plus dans le même paradigme que « La Gauche » : à cause de notre antiproductivisme, de notre antilibéralisme (même si nous pouvonsdistinguer entre un libéralisme philosophique et un libéralisme idéologique), de notre anti-utilitarisme (nous ne réduisons pas l’intérêt à l’intérêt économique)
  Le philosophe Alain raconte audébut du XXe siècle que s’il rencontre quelqu’un qui « ne fait pas de politique » alors il ne peut s’empêcher de penser : « voilà quelqu’un qui n’est pas de gauche ». Eh bien, les O.C. font de la politiqueet chacun peut en déduire : « voilà des gens qui ne sont pas de droite ! »
2- Les O.C. mettent-ils clairement en évidence les mécanismes politiques et économiques qui ont abouti à la situationactuelle ?
  Dans « la situation actuelle », attention d’abord à ne pas confondre ce qui est de l’ordre du capitalisme et de ce qui est de l’ordre d’une « phase du capitalisme ». A confondre les deux, onrisque de confondre la crise du capitalisme avec la crise d’une phase du capitalisme. Et du coup, on risque de se réjouir trop vite de la crise actuelle de la phase néo-libérale en la prenant pour...
tracking img