Definir le roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (752 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
. Dieu est-il romancier ?
Sartre critique de Mauriac : qui se comporte comme un dieu omniscient dans ses romans, soumet ses
Personnages à une fatalité déterministe chrétienne. De son côté, Mauriaca conscience de ce que le romancier qui
crée des personnages ne peut accéder à la complexité réelle de la vie : c’est un art factice qui découpe la vie. Le
« moins pire » serait de se concentrer surun seul personnage.
Le « réalisme subjectif » : Sartre se fonde sur l’idée de « l’intentionnalité » d’Husserl, la conscience n’est pas
une intériorité, elle est tout en son dehors : mouvementd’éclatement. Être, c’est être dans le monde. Nous
sommes des consciences de quelque chose : il faut respecter la liberté des personnages. Il n’y a pas d’observateur
privilégié. Le romancier est « ensituation », ce qui compte, c’est la succession et surtout la limitation des points
de vue. (Dos Passos)
Camus, le roman comme destin : pas de réalisme subjectif et de découverte progressive du sens de lavie mais un
effet global à travers la lecture du roman. Le lecteur accomplit sa vie par procuration comme destin. Le roman
parle de notre vie mais va jusqu’au bout du provisoire.
Curtis critiquede Sartre : Jean-Louis Curtis dénonce les règles de Sartre. Dans tous les grands romans, il y a un
pacte entre l’auteur et le lecteur : invisibilité de l’auteur. « Point de vue divin », notion detrucage dans les
interventions de l’auteur.
Blanchot : le roman, œuvre de mauvaise foi. La lecture et l’écriture sont liées. Si le lecteur tient ce qu’il lit pour
réel, c’est que le roman entraîne horsdu monde et l’histoire tient lieu de réel. L’irréalité est la manière d’être des
choses romanesques : toujours à distance. Le roman est une œuvre de mauvaise foi : de l’écrivain qui croit en sespersonnages, du lecteur qui s’identifie au héros et prend pour réel le fictif.
Nouvelles visions, nouvelles techniques : question de la présentation et de la focalisation : nouvelles techniques...
tracking img