Definition structure virus.doc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4771 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
DÉFINITION, STRUCTURE, ET CLASSIFICATION DES VIRUS




I – DÉFINITION DES VIRUS


C'est en 1953 que Lwoff a défini le concept de virion. C'est une particule virale mature et infectieuse libre dans le milieu extérieur, phase ultime de la biosynthèse des virus. Un virion a 4 caractères essentiels :

1- Le virion possède un seul type d'acide nucléique qui peut être soit de l'ADN,soit de l'ARN. Les deux molécules ne coexistent donc pas dans la particule virale, ce qui oppose les virus aux autres formes vivantes connues jusqu'à ce jour. L'acide nucléique viral porte l'intégralité de l'information génétique du virus et constitue ce que l'on appelle le génome viral.

2- le virion se reproduit uniquement à partir de son matériel génétique par réplication de son génome. Iln'existe pas de scissiparité comme chez les bactéries et il n'y a pas de mitose comme dans les cellules eucaryotes.

3- Les virus sont doués d'un parasitisme intracellulaire obligatoire. Ils ne peuvent se reproduire qu'au sein d'une cellule hôte vivante. Du fait d'un parasitisme intracellulaire absolu le virus ne possède aucun système enzymatique ou énergétique lui permettant d'assurer sapropre auto-réplication. Il est donc amené à détourner et à utiliser pour sa propre biosynthèse l'ensemble des macromolécules de la cellule qu'il parasite (ribosome, tARN, activité enzymatique, système de régulation). Au cours de l'interaction entre la particule virale et sa cellule hôte, deux éventualités peuvent survenir :

a. La multiplication virale peut aboutir à la mort de lacellule : c'est ce que l'on appelle la lyse cellulaire.
b. Le virus interagit avec la cellule résultant en des lésions cellulaires non léthales : c'est ce qu'on appelle la persistance virale.




Ceci implique que les virus sont incapables de se reproduire sur des milieux inertes de type bactériologique. Leur isolement passe forcément par l'inoculation à un systèmebiologique vivant que l'on dit permissif afin d'assurer leur réplication. Les interactions entre le virus et la cellule hôte au cours de la multiplication virale expliquent également la difficulté de mise au point d'une chimiothérapie antivirale spécifique à la fois efficace, non dangereuse et qui puisse raisonnablement être utilisable en thérapeutique
humaine. Le mode de reproduction des virusexplique également leur insensibilité aux antibiotiques, aux antibactériens; le virus ne présentant pas, à l'action des drogues, les mêmes cibles pharmacologiques que les bactéries.






4- le virion présente une structure particulaire qui l'oppose aux être vivants à structure cellulaire procaryote (les bactéries) ou eucaryote. L'agencement des principaux constituants de la particulepermet de reconnaître aux virions un type de symétrie caractéristique (par exemple, symétrie hélicoïdale ou symétrie cubique).




En résumé, les 4 caractères de définition du virion sont les suivants :


• un seul type d'acide nucléique (ADN ou ARN) qui constitue le génome viral
• une reproduction par réplication du génome
• un parasitismeintracellulaire absolu
• une structure particulaire.


Ainsi définis, les virus représentent donc des êtres biologiques qui sont différents des bactéries et des protozoaires. Leur structure et surtout leur mode de reproduction très particulier conditionnent la majeure partie de leur propriétés biologiques et de leur pathogénicité.


Il a été mis en évidence, àpartir de 1971, l'existence d'agents infectieux, décrits surtout chez les végétaux, limités à un ARN de très petite taille que l'on a appelés viroïdes. Il a été proposé de diviser les virus en deux sous-groupes : les virus conventionnels ou euvirus et les virus et agents non conventionnels ou viroïdes.




II – ANATOMIE GÉNÉRALE DES PARTICULES VIRALES




Toute particule virale est...
tracking img