Delocalisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (601 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ENTREPRISE > Actualité .
Les PME tentées par la délocalisation
Près d'une PME française sur six admet avoir un projet d'investissement à l'étranger. Malgré les atouts de la France en matièred'environnement économique, les entreprises misent sur l'expatriation pour baisser leur masse salariale. (novembre 2003)

Sites
KPMG
Medef

Externalisation, délocalisation, offshore...Ces concepts font aujourd'hui partie du vocabulaire courant du monde de l'entreprise. La raison en est connue : à l'heure de la mondialisation des flux, de plus en plus d'entreprises s'avouent tentéesd'expatrier à l'étranger une fraction de leurs activités pour profiter de coûts de production inférieurs. Les grands comptes, précurseurs dans ce domaine, sont désormais rejoints dans cette logiquepar les PME. Pour cerner l'étendue du phénomène, KPMG a mené une enquête à l'initiative du Medef (Mouvement des entreprises de France) auprès de 200 dirigeants de PME françaises dont le chiffred'affaires oscille entre 7 et 75 millions d'euros.

Part des PME, selon le chiffre d'affaires, ayant un projet d'investissement à l'étranger (sources KPMG, Medef)
Tranche CA Part des PME
De 7 à 10millions d'euros 12 %

De 10 à 25 millions d'euros 17 %

De 25 à 50 millions d'euros 15 %

De 50 à 75 millions d'euros 18 %


Premier constat : selon la tranche de chiffred'affaires, de 12 à 18 % des PME interrogées admettent aujourd'hui avoir un projet d'investissement à l'étranger. L'étude montre que trois secteurs d'activité sont particulièrement touchés par cettevolonté de délocalisation : la plasturgie (50 % des PME ont un projet), l'équipement de la personne et de la maison (42 %) et la mécanique (26 %).

Sans surprise, la principale motivation de cettedémarche de délocalisation apparaît être, pour 79 % des PME, la réduction de la masse salariale. L'administration et ses démarches, jugées comme un facteur de non compétitivité, arrivent en deuxième...
tracking img