Democratie semi directe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (255 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Quels sont les avantages et les inconvénients de chacun de ces systèmes ?
Les débats autour des modes de scrutin s’expliquent souvent par la difficulté deconcilier plusieurs buts et par des contingences politiques (ex : 1986 en France) . Pour les proportionnalistes, un système électoral doit donner une image fidèle de lasituation politique et du corps électoral ; pour les majoritaires, il vise à désigner une majorité d’élus capable de gouverner . Au-delà de la répartition dessièges, le choix du mode de scrutin correspond à une conception de la vie politique, qu’il influence forcément.
Les scrutins proportionnels conduisent souvent à undysfonctionnement du système politique ; ils favorisent le multipartisme et donnent un rôle important aux petits partis charnières, souvent partenaires indispensablesdes majorités (cas de la IVe République en France ou de l’Italie). Le scrutin majoritaire à un tour favorise, lui, les alternances, mais entre seulement deuxpartis (au Royaume-Uni par exemple). Le scrutin majoritaire à deux tours, celui de la Ve République, a la souplesse de l’alternance et incite plus de partis à concluredes alliances pour le second tour.
Les scrutins proportionnels rendent difficile l’émergence d’une majorité stable et cohérente, faisant primer une logique decoopération des partis (les partis se partagent le pouvoir comme les sièges ). À l’inverse, les scrutins majoritaires conduisent le plus souvent à l’apparition demajorités stables, fondées sur un affrontement avec l’opposition (la coalition qui l’emporte gouverne seule) et au prix d’une injustice dans la représentation
tracking img