Democratie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1137 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La culture démocratique

, « La culture démocratique », L’actualité de Tocqueville, Centre de Publications de l’Université de Caen, coll. ''« La culture démocratique », L’actualité de Tocqueville", p. 85-87

Tocqueville voit dans la société démocratique une société d'une nature radicalement nouvelle parce que les relations entre les hommes y ont profondément changé. Peut-être n'est-il pasinutile de rappeler le sens exact de ce changement de relations humaines dû à l'égalité croissante des conditions. Tocqueville dit que les riches et les pauvres subsistent dans la société démocratique, qu'il y a toujours des supérieurs et des inférieurs, mais entre les riches et les pauvres, entre les supérieurs et les inférieurs, les relations ne sont plus de même nature, elles ont changé desens.

Donc, l'égalité démocratique, ou la culture démocratique au sens très large du mot culture (dont on pourrait dire d'ailleurs qu'il relève d'une interprétation démocratique de la culture), donc l'égalité démocratique signifie le déclin de certaines inégalités, mais aussi et surtout le fait que les inégalités qui subsistent ne sont pas vécues de la même manière.

Probablement letexte le plus éclairant à cet égard est-il le chapitre célèbre où Tocqueville détaille l'opposition entre la relation maître-serviteur dans la société aristocratique et la relation maître-serviteur dans la société démocratique : les maîtres et les serviteurs, dit-il, existent toujours dans la société démocratique, dans la société américaine, mais les relations entre les uns et les autres ne sont plusdes relations de même nature. Pourquoi ? Dans la société aristocratique, le maître et le serviteur appartiennent à deux mondes sociaux séparés, mais ils appartiennent aussi, d'une certaine manière, à la même maison, ou à la même famille. Il y a donc à la fois une très grande distance sociale et une très grande proximité des cœurs, ou du moins une grande distance sociale qui peut s'allier à uneproximité des cœurs, avec le sentiment qu'il y a des liens d'intimité entre le maître et le serviteur. En revanche, dans la société démocratique, le maître et le serviteur appartiennent au même monde, mais ils n'appartiennent plus à la même maison et a fortiori à la même famille. Le serviteur est mobile, il n'appartient pas, de génération en génération, à la même maison ; le serviteur, d'autre part,conçoit sa relation au maître d'une façon tout à fait différente, de même que le maître conçoit sa relation au serviteur de façon tout à fait différente : la relation est une relation inégale, mais dans la limite des tâches accomplies par le serviteur.

Tocqueville dit que la relation inégale est devenue une relation contractuelle, qui n'est inégale que dans la limite de la fonction précisedu serviteur; en dehors de cette fonction, les deux hommes se sentent égaux. Ainsi, d'une certaine manière, le serviteur se sent l'égal de son maître. En d'autres termes, alors que, formellement, extérieurement, la relation n'a pas changé, au fond, elle a été radicalement subvertie par le sentiment d'égalité démocratique.

Il est probable que cette analyse célèbre est l'analyse la plusprofonde de Tocqueville sur la transformation des relations humaines, l'avènement de relations où la proximité va de pair avec l'isolement, où les hommes sont plus proches socialement, mais plus éloignés parfois par le cœur. Il s'agit d'ailleurs d'un vieux thème conservateur développé par Bonald, par Maistre : la démocratie à la fois rapproche et isole. Par là une relation fonctionnelle et froide sesubstitue à une relation plus chaude qui impliquait des liens, en gros, de type familial.

Cette évolution, on peut la retrouver, aujourd'hui, dans bien des domaines. L'idée centrale est celle-ci : il y a une différence radicale entre les inégalités aristocratîques et les inégalités démocratiques. Il y a, dans notre société, des quantités d'inégalités, elles sont multiples, mais, si on suit...
tracking img