Dernier jour d'un condamner - commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1003 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de texte sur :

LE DERNIER JOUR D'UN CONDAMNE (INCIPIT)

Victor Hugo ecrit Le dernier jour d'un condame car il est contre la peine de mort , c'est est un roman qui est un journal puisque le personnage commence par "voila cinq semaine".Ce genre d'incipit est un commencement normal du recit , le personnage a deja commence a parler.

Cet incipitest in media res ce qui veut dire que l'histoire est deja au millieu du recit.Le lecteur est deja plonge dans l'action qui a commence avant qu'il n'arrive car le personnage va etre condamne " Cinq semaine".
Le personnage ecrit un "faux" journal intime puisqu'il n'est pas l'auteur mais il parle a je.Il y a une forte utilisation des sentiments, on voit qu'il a tres peur et en meme temps il est tresenerve et agressive, il n'a pas envi d'etre tuer.Il y a une focalisation interne , Il parle tous seul comme s'il faisait un monologue. Le lecteur permet d'acceder directement aux penses du condamne, a l'epoque c'etait une nouveaute. On a un indicateur de lieu qui est "Bicetre".On voit que Victor Hugo utilise toutes les caracteristiques du journal intime comme par exemple il n'y a pas lapresentation du personnage et que l'on se met a la place du personnage.

Dans cet extrait il y a une obsesseion de la mort quand il repete la phrase " Condamne a Mort! ". le texte est encadre sur cette idee qui est repitif et continu.au debut et la fin il met en evidance la reflexion de cette phrase. Il y a une formulation des phrases breve et marquante puisque l'idee essentiel lise en valeur est" ! " ( point d'exclamation ).
Il y a beaucoup de repetition par exemple quant il dit " Je n'ai plus qu'une pensee qu'une conviction, qu'une certitude " il ya repetition de > et utilise >. et dans la phrase " ... toujours glace de sa presence, toujours courbe sous son poids " il y a une repetition du mot toujours il insiste dessus parceque il veut s'en debarrasser mais il ne peut pas on sent quec'est omnipresent.Il y a une personification avec les mots > le personnage rend la mort plus presente, concrete.
Dans le 3eme et dernier paragraphe, " mon corps...fer...cachot" et " mon esprit...prison...idee " a un rythme binaire il y a une semblansse entre le corps et l'esprit, cela montre qu'il est impossible de s'echapper de l'idee de la mort comme qu'il est impossible de s'evaderphysiquement donc il y a aucun espoire de vivre.Il y a un champ lexical de la captivite " captif,fer,prison,cachot) pour renforcer cette idee.

Les adjectifs "seul , glace , courbe " montre la souffrance liee a l'idee de la mort. le mot "courbe" montre un poids insuportable, "glace" montre deja le froid de la mort.L'auteur insiste sur la souffrance car cette idee est liee a la condamnation a mort.
Lesmots " horrible , sanglante , implacable , idee " a evocation de l'horreur de la peine grace au point d'excalamation et a la gradution des mots.C'est un passage tragique,sentiment de quelque chose.C'est un destin ou le condamne ne peut pas lutter contre. C'est extrait de texte est tres expressif grace au rythmes du texte avec les enumerations qui font resortir les sentiments du condamne.Le passe pour lui eatait le bonheur et la fete alors que le prent desormais est le malheur et la solitude.On voit qu'il y a un regret, un eloignement du passe quand il evoque " cinq semaine" "autrefois" "plutot des annee" il y a une perte des notions du temps , comme si le passe s'eloignait en emportant avec lui le bonheur du passe.Il fait une difference entre la vie d'avant et la vie d'apres,onsent que le passe est tre loin.
Il y a une enumeration des nombreuse choses positives du passe avec un vocabulaire melioratif "splendides,gagnees,pleins de bbruits et de lumiere,et puis encore".Pour lui le passe etait une vie remplie d'activites et d'animation et de joie."sombres promenades,larges bras des maronniers" c'est comme une personnifictions comme si c'etait des amis.
A cause de...
tracking img