Dernier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (906 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En effet, nous pouvons affirmer que ce récit est réaliste car plusieurs éléments appuie la notion du réalisme, les thermes techniques, la métaphore filée et la description. 
Nous retrouvons touteune panoplie de termes techniques qui encre le récit dans la réalité : «   puits », « ouvriers », « la cage de fer », « un mineur », « charbons » et cetera. 
De plus, nous avons quelques métaphoresdont une filée « d’un jaillissement doux de bête nocturne ». 
Et pour la description, Zola donne une description précise et objective de ce milieu souterrain, la mine est décrite dans ce livre commeune véritable fournaise où les mineurs travaille à cinq cent cinquante- quatre mètres. De plus, la mine est apparentée à un labyrinthe « boyaux géants ».   
Germinal utilise d’événements et de lieuxexistants mais dans lesquels le réel est transfiguré. Ainsi, la fosse du Voreux est assimilée à une « bête goulue » (p31) avec une respiration « grosse et longue » (p31).

Introduction
      C'est unextrait de Germinal (Rougon Macquart) écrit par Zola en 1885. Il s'agit d'une description d’une mine vue par Zola puis par Lantier, la tonalité est donc double, à la fois réaliste et épique. CommentZola va-t-il présenter la mine sous une double perception.

Lecture de l'extrait
Il ne comprenait bien qu'une chose : le puits avalait des hommes par bouchées de vingt et de trente, et d'un coupde gosier si facile, qu'il semblait ne pas les sentir passer. Dès quatre heures, la descente des ouvriers commençait. Ils arrivaient de la baraque, pieds nus, la lampe à la main, attendant par petitsgroupes d'être en nombre suffisant. Sans un bruit, d'un jaillissement doux de bête nocturne, la cage de fer montait du noir, se calait sur les verrous, avec ses quatre étages contenant chacun deuxberlines pleines de charbon. Des moulineurs, aux différents paliers, sortaient les berlines, les remplaçaient par d'autres, vides ou chargées à l'avance des bois de taille. Et c'était dans les berlines...
tracking img