Des barreaux plein les yeux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (947 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DES BARREAUX PLEIN LES YEUX Marc CANTIN ( 2000 )

au sujet du roman

Pêle-mêle
Réflexions, observations, citations….

Un style, une écriture

Le roman s’ouvre sur une page auxconsonances poétiques :

° 9 phrases disposées ainsi que des vers ( de 2 à 12 syllabes ),
° une strophe en boucle, le dernier vers est la reprise du 1er.
° l’emploi de la métaphore : lesbarreaux sont comparés à des bougies (13) qu’elle pourra souffler le moment venu.

Les premières pages prolongent les impressions initiales : répétitions, leitmotiv (refrains), progression syncopée,métaphores filées : la blancheur, la dialectique du dedans et du dehors. Choix de phrases nominales, courtes, incisives qui donnent tout leur poids aux mots ainsi sélectionnés.

Le dernier chapitrereprend en boucle les mêmes expressions ( entre temps, le roman leur aura donné tout leur sens ) : «  fille du vent et du soleil levant. Cheveux rouge sang. Sept barreaux horizontaux, six verticaux :treize barres de fer…..Je suis. » Entre les deux, sept ans de réclusion et un espoir à la fin d’une nouvelle Marie qui commence une nouvelle vie : je suis.

Tout au long du roman, on retrouvera cestyle imagé, assorti de jeux de mots (être à le hauteur/ cet homme n’est pas très grand) et d’antithèses fortes , renforcées par des parallélismes de construction ( p.16 : il est encore temps / ilétait déjà trop tard ).

Une technique narrative originale

• Qui raconte ?

Les chapitres font alterner les points de vue : celui de Marie et celui du juge, dans la 1ère partie ; celuide Jérôme, du juge et de Marie, dans la 2ème partie. Ce sont des points de vue internes qui nous permettent de «  coller » aux personnages.

L’auteur exploite aussi des points de vue externes quiresituent les éléments dans leur contexte, nous permettant de saisir un pan de la réalité. Ex : «  Cet homme n’est pas très grand devant la prison… » ou bien dans la narration de la visite aux...
tracking img