Des drogues aux substances psychoactives

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (619 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Des drogues aux substances psychoactives
L'usage de certaines substances n'est pas récent. En Asie, les feuilles du cannabis sont utilisées à des fins thérapeutiques depuis des millénaires. L'alcoolapparaît dès l'Antiquité. La médecine grecque de l'Antiquité utilisait l'opium et en signalait déjà les dangers. Aux XVIème et XVIIème siècles on se servait du tabac pour guérir les plaies. Au XIXèmesiècle, des chirurgiens employaient la cocaïne.
Utilisés pour soigner et guérir, ces produits (dont l'usage varie selon les cultures et les traditions) étaient aussi employés dans des cérémoniessacrées, des fêtes, afin de modifier l'état de conscience et de renforcer les relations entre les personnes.
Autrefois, le mot drogue désignait un "médicament", une préparation des apothicaires(pharmaciens d'autrefois) destinée à soulager un malade. Puis il a été utilisé pour désigner les substances illicites et surtout l'héroïne.
Aujourd'hui, pour nommer l'ensemble de tous ces produits quiagissent sur le cerveau, que l'usage en soit interdit ou réglementé, on emploie le terme de "substances psychoactives".

Mieux connaître les principaux produits

[pic]Substance par substance, les effetssur le cerveau

L'alcool se lie à de nombreux récepteurs biologiques comme les récepteurs à glutamate, GABA, sérotonine, nicotine. L'alcool est impliqué dans l'augmentation de la libération dedopamine dans le système mésocorticolimbique.
Les amphétamines et leurs dérivés, comme l'ecstasy, provoquent des augmentations immédiates et importantes de sérotonine dans la synapse, mais aussi dedopamine, suivies d'un épuisement des stocks de ces neuromédiateurs.
Un très grand nombre d'antidépresseurs agissent directement ou indirectement sur la libération de la dopamine.
Le cannabis entraîneune faible libération de dopamine selon un mécanisme encore étudié et discuté. Les récepteurs cannabinoïdes sont présents en forte densité dans le système limbique (dans le noyau accumbens, dans le...
tracking img