Des truc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (896 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 février 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
'.

w 1. Presenter le crime
Une agression barbare
Dans
premier paragraphe de la nouvelle, le lecteur apprend que Slserlock Holmes s'est retird loin de Londres. Prir.E dufidile Watson, narrateurhabituel de ses exploits, il est obligd de raconter d sa maniire /'une des plus extraordinaires enqu€tes de sa carriire.
le

Arthur Conan Doyle
[1

8s9-1 930]

Ecrivain britannique, il
est lecr6ateur du

a villa est situ6e sur le versant m6ridional des Downsl et j'ai un joli point de r,rre sur Ia Manche. A cet endroit,

c6ldbre Sherlock
Holmes.

la c6te est constitu6e uniquementpar des falaises
crayeuses que I'on ne peut descendre que par un seul sentier long et tortueux, escarp6, glissant. Au bas de ce sentier s'6tend une bande de galets et de cailloux large de cent mdtres,m6me quand la mar6e est haute. Ici ou li se dessinent des courbes et des creux qui constituent de magnifiques piscines naturelles dont l'eau se renouvelle r6gulidrement d chaque flux. Cette plageadmirable se

1. Downs: collines du
Sussex, r6gion du sud de

I'Angleterre. 2. Chaperonnage:

surveillance.
3. S6maphore : dispositif m6canique qui envoie des signaux aux navires.

prolonge surplusieurs kilomdtres aussi bien d droite qu'd gauche, sauf sur un point of la petite anse et le village de Fulworth en interrompent la monotonie. Ma maison est isol6e. Moi, ma vieille femme de chargeet mes abeilles, nous sommes seuls d vivre dans mon domaine. A huit cents mdtres, toutefois, se dresse le colldge bien connu de Harold Stackhurst, les Pignons; c'est une grande propri6t6 or) sontr6unis une vingtaine de jeunes gargons qui se pr6parent i diverses professions sous le chaperonnage2 de plusieurs maitres. Stackhurst lui-m6me €tait en son temps un rameur r6put6 de Cambridge, et ilavait une culture universelle. Nous nous liimes d'amiti6 depuis le jour of je m'6tablis sur la cOte ; il 6tait le seul homme du pays qui venait passer la soir6e chez moi, ou chez qui je me rendais, sans...