Descolarisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5466 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction.

J’effectue mon apprentissage dans un foyer éducatif sur le groupe des benjamins. L’établissement a été créé en 1949 par une association oeuvrant en faveur de l’Enfance.
Le foyer accueille 34 adolescents garçon âgés de 13 à 18 ans, pouvant présenter des troubles du comportement, sans handicap physique majeur, ni troubles graves de la personnalité.
A leur 18ans, les jeunes, en fonction de leur projet individualisé, ont la possibilité de signer un contrat  « jeune majeurs » jusqu’à 21 ans.

Les raisons de l’accueil sont diverses. Il peut s’agir d’échecs, d’absentéisme scolaire important, de difficultés familiales (conflits aigus, carences), d’actes délictueux (vols, agressions, drogue…)
Au foyer, les jeunes sont répartis sur des unités devie qui ont été pensées en fonction de l’instauration d’un rituel de développement qui correspond à leur âge. Les groupes, sont au nombre de trois : les benjamins (12/14 ans), les cadets (14/16 ans) et les aînés (16 et plus), sont construits par tranches d’âge pour répondre au besoin des rythmes des adolescents et induire une progression ritualisée par des passages.

Notre Association amis en place, au cours de plus de cinquante ans d'existence, un ensemble d'Etablissements et Services complémentaires, destinés aux enfants, adolescents, jeunes adultes, voire aux parents, présentant des difficultés diverses (troubles du comportement, de la personnalité, difficultés familiales, sociales, psychologiques, temporaires ou récurrentes). Ces structures permettent soit un hébergementadapté, soit un accompagnement dans le milieu naturel, à court et moyen terme. Les structures sont habilitées et financées par l'Aide Sociale à l'Enfance, la Protection Judiciaire de la Jeunesse, ou selon l'activité par des subventions diverses. 

Pour ma part, j’interviens sur le groupe des Benjamins. Le groupe est composé de huit jeunes âgés de 12 ans à 14 ans et demi. Il y a deux éducateursspécialisés, une aide médico-psychologique, deux moniteurs éducateurs en cours de formation et moi même.

Dans cet écrit, je vais voir comment on peut comprendre la déscolarisation. J’ai fait ce choix en fonction de ce que j’ai pu observer sur mon lieu d’apprentissage. Aujourd’hui, la déscolarisation touche de plus en plus de jeunes et de plus en plus tôt. Dans l’établissement où jetravaille, j’ai constaté que les jeunes dont je m’occupe n’avaient aucun intérêt pour l’école. Certains disent que l’école ne les comprend pas. D’autres ne voient aucun intérêt à y aller. De nombreux jeunes sont déscolarisés avant leur arrivée au foyer et, au bout de quelques mois, reproduisent les mêmes choses que dans leur dernier établissement scolaire. J’ai eu un jeune sur mon groupe qui est arrivéaprès des difficultés familiales et un gros absentéisme scolaire. Lors de sa journée d’observation, Kévin a su nous dire qu’il avait été exclu de deux établissements et que pour lui l’école, c’était nul.

Je vais tenter de comprendre cette déscolarisation en partant des questions suivantes :
Est-ce que la phobie scolaire peut aboutir à une déscolarisation ?
Est-ce que ladéscolarisation est liée au phénomène de la société, l’élitisme ?
Est-ce que le système scolaire est adapté à l’ensemble des jeunes ?

Dans une première partie, je donnerai les informations et les observations que j’ai pu recueillir auprès des différents professionnels de l’institution, des partenaires. Dans une seconde partie, je m’appuierai sur des éléments théoriques pour parler de la déscolarisationet tenterai de répondre à mes questions de départ. Pour finir, je décrirai quelle a été ma posture professionnelle et comment, au travers des différentes réponses apportées, j’ai pu moi-même répondre aux jeunes que nous accueillons.

I.Recueil de données

J’ai posé les questions que j’ai citées plus aux professionnels du foyer où je suis en apprentissage. J’ai essayé de cibler les...
tracking img