Descriptif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1834 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Antoine Watteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aller à : Navigation, rechercher
|[pic] |« Watteau » redirige ici. Pour les autres significations, voir Watteau (homonymie). |
|Jean Antoine Watteau |
|[pic]|
|Portrait par Rosalba Carriera (1721). |
|Naissance |10 octobre 1684 |
||Valenciennes |
|Décès |18 juillet 1721 |
| |Nogent-sur-Marne ||Nationalité |[pic] France |
|Activité(s) |Peintre |
|Maître |Jacques Albert Gérin, Claude Gillot, Claude Audran|
|Mouvement artistique |Baroque (Rococo) |
|Influencé par |Rubens |
|Influença |Nicolas Lancret, Jean-Baptiste Pater|

Jean Antoine Watteau (ou Wateau), né à Valenciennes le 10 octobre 1684 et mort à Nogent-sur-Marne le 18 juillet 1721, est un peintre français.
Il est un des premiers représentants du mouvement rococo. Inspiré par la commedia dell'Arte, il aime à représenter le théâtre dans ses tableaux, que ce soit à travers les rideaux lourds ou les thèmes. Ses tableaux les plus célèbres sont unPierrot et ses deux Pèlerinages à l'île de Cythère.
Une des principales sources de renseignements sur sa vie est la biographie rédigée par son ami le comte de Caylus.

|Sommaire |
|[masquer] |
|1 Biographie |
|2 Influence postérieure |
|3 Œuvres majeures|
|4 Notes et références |
|5 Bibliographie |
|6 Liens externes |

[pic]Biographie [modifier]

Jean-Antoine Watteau est le deuxième des 4 fils de Jean-Philippe Watteau (1660-1720), maître-couvreur, marchand de tuiles, et de Michelle Lardenois (1653-1727). Vers l’âge de dix ans, il est mis en apprentissage chezJacques-Albert Gérin , l’un des peintres renommés de la ville, dont le musée et les églises de Valenciennes conservent quelques ouvrages, de valeur médiocre, dans le goût flamand. Gérin meurt le 7 juin 1702. Peu de temps après, on trouve le jeune homme à Paris, sans protection, sans ressources, mais décidé à s’en procurer par le travail. Engagé d’abord par un peintre sans client, Métayer, qui nepeut le nourrir, il passe chez un fabricant de peintures, au pont Notre-Dame, qui l’emploie, avec quelques autres apprentis, à copier, en nombreux exemplaires, des images religieuses et des tableaux de genre, notamment une Vieille Liseuse de Gerard Dou, et un Saint Nicolas, très recherché par les dévots.
Tout en se livrant à cette besogne insipide moyennant « trois livres par semaine et la...
tracking img