Descriptio arabie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 265 (66218 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
http://www.islam-documents.org/1.html

DOCUMENTS SUR LES ORIGINES DE L'ISLAM
islam-documents.org
q

Accueil

Partie I

I L'arabie sans prophète, histoire et géographie des peuples arabes
q

II Arabesques, les civilisations arabes
q

III La religion des ancêtres, un tabou millénaire
q

L'ARABIE SANS PROPHÈTE
Histoire et géographie des peuples arabes
" Le climat (du Hedjaz*)amaigrit le corps, dessèche la matière cérébrale, fortifie le cœur, détruit les pensées généreuses et prédispose à la haîne " Masudi, Prairies d'Or 977 *La région de la Mecque ; en arabe, la " Barrière "

IV Hobal, Allah et ses filles
q

V Des gens et des livres, Juifs, Chrétiens, Iraniens
q

VI "Le livre des pays"
q

VII Mahomet 570610
q

VIII Les mythes de la caverne
q

IX Unesecte contre la cité
q

§ 11. — Présentation.
Avec un constant mépris, les musulmans ont présenté la période précédant l'islam comme un temps marqué par l'obscurantisme, la brutalité, la terreur et la superstition. Il est temps de rejetter cette conception avec force et de soutenir le contraire avec l'appui d'une grande quantité de documents dont très peu sont en fait issus de la périodeelle-même. Les Arabes1 d'avant l'islam n'ont pas pris le soin de se présenter à la postérité. Ils ont laissé cette tâche à ceux qui leur rendaient visite de temps à autres et finalement à ceux, devenus musulmans, qui les ont détruits. Ils se sont contentés de vivre, de chanter leurs poésies, de construire leurs villes et temples, d'échanger et se combattre. Aucun n'était parti à la conquête du monde, dansle but de le soumettre en totalité. Ils n'étaient jusque là connus que comme commerçants, mercenaires ou

X Le coup d'état de Yathrib, établissement d'un état prophétique
q

XI L'antijudaïsme à Médine
q

XII Médine, petit laboratoire d'une théocratie universelle (622-630)
q

XIII Les fondements de l'idéologie musulmane
q

XIV Théologie de la soumission
q

pillards. Ils ontconstruit durant des siècles une civilisation originale qui, sans être une des plus importantes au monde, n'en mérite pas moins être étudiée. L'exposé des sources laisse entrevoir un monde soumis à de rudes conditions naturelles, mais aux caractéristiques remarquables, d'une grande vigueur culturelle et religieuse, où l'individu, l'homme et la femme, voire le chameau ont leur place, sous l'égide dedivinités plutôt conciliantes.2

XV "Le jihad sur le chemin d'Allah !" (622630)
q

XVI Des chameaux et des femmes
q

XVII La guerre de huit ans, sanglante Hégire à rebours (622-630)
q

XVIII Ordre nouveau en Arabie (630-631)
q

XIX De la mission à l'empire (631-632)
q q

XX Bibliographie XXI Sommaire

q

L'établissement de l'islam n'a a priori laissé que peu de chances de survie àcet ancien monde. Il n'est resté de la révolution de Muhammad que des vestiges involontaires de trop longues habitudes, ou de secrets objets d'admiration et de respect. Ces quelques pages ne veulent prouver qu'une chose : les populations arabes ont vécu, lutté et prospéré avant l'Hégire.3 Dans les études sur la naissance de l'islam, il manque souvent un exposé des conditions générales danslesquels s'est construit ce mouvement. Les auteurs habituels4 veulent promouvoir l'idée d'une religion surgie du sable, toute armée, telle Athéna, incomparable et imperfectible, absolument universelle. Ce n'est pas une méthode sérieuse : il faut au contraire établir avec insistance le contexte, le théâtre, la scène arabe dans lesquels l'islam s'est établi, d'autant plus que les sources documentairessont nombreuses à fournir des renseignements solides et variés.

Chapitre 1

Données de la géographie
Il existe plusieurs interprétations de ce mot " Arabie "5 : la péninsule arabique6 un espace bien délimité de trois millions de kilomètres, au sens strict, le territoire occupé par les populations de langue arabe, ou l'espace désertique7 occupé par les bédouins8. Après le VIIème siècle, le...
tracking img