Description du colonel chabert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (325 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
• Portrait physique, portrait moral
Le portrait n° 1 intervient dans le récit à travers le point de vue
de Derville (« Le jeune avoué demeura pendant un moment stupéfait
en entrevoyant […] lesingulier client qui l’attendait », p. 60). Il
donne à voir un personnage tout d’abord caractérisé par sa vieillesse
(« vieux soldat », « sec et maigre », « vieille tête », « rides
blanches ») :Chabert apparaît, dans l’ensemble du roman, comme
un « débris » de l’Empire (p. 105), l’incarnation d’une époque révolue.
Cette description dévoile aussi la misère économique (« haillon »)
et morale dupersonnage (« triste », « douleur profonde »), et met
l’accent sur la déchéance de l’homme (« défiguré »). Surtout, le portrait
est placé sous le signe du mystère : les verbes « paraissaient »,
«sembler », les expressions « effet bizarre », « je ne sais quoi de funeste »
(p. 61) suggèrent qu’il s’agit là d’un personnage énigmatique, à
décoder, comme peuvent le faire des hommes qui connaissentla
nature humaine : « un médecin, un auteur, un magistrat », ou encore
« un observateur ». Le romancier, par les quelques traits physiques
esquissés, suggère que « tout un drame » s’est joué.
•Un mort-vivant
Le champ lexical de la mort domine la description physique du
personnage (« le visage pâle et livide, et en lame de couteau, semblait mort »
, regard « transparent », « physionomiecadavéreuse »)
comme sa description vestimentaire (noirceur du chapeau p. 61 ;
voir aussi p. 60 : « le cou était serré par une mauvaise cravate », qui
évoque la cravate avec laquelle se pend Luciende Rubempré dans
Splendeurs et misères des courtisanes) ou encore l’évocation de sa gestuelle
(« immobile », identification de Chabert à une « figure de cire »
de Curtius ; « absence de toutmouvement dans le corps », p. 61).
Plus loin, le narrateur parle de Chabert comme du « défunt », en
une formule oxymorique qui présente le personnage comme un
mort-vivant (p. 63 : « dit le défunt »), et...
tracking img