Desert - extrait - analyse du texte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1426 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
"Désert" de J. M. G. Le Clezio - analyse du texte

C'était comme s'il n'y avait pas de noms, ici, comme s'il n'y avait pas de paroles. Le désert lavait tout dans son vent, effaçait tout. Les hommes avaient la liberté de l'espace dans leur regard, leur peau était pareille au métal. La lumière du soleil éclatait partout. Le sable ocre, jaune, gris, blanc, le sable léger glissait, montrait levent. Il couvrait toutes les traces, tous les os. Il repoussait la lumière, il chassait l'eau, la vie, loin d'un centre que personne ne pouvait reconnaître. Les hommes savaient bien que le désert ne voulait pas d'eux : alors ils marchaient sans s'arrêter, sur les chemins que d'autres pieds avaient déjà parcourus, pour trouver autre chose. L'eau, elle était dans les aiun, les yeux, couleur de ciel, oubien dans les lits humides des vieux ruisseaux de boue. Mais ce n'était pas de l'eau pour le plaisir, ni pour le repos/ C'était juste la trace d'une sueur à la surface du désert, le don parcimonieux d'un Dieu sec, le dernier mouvement de la vie. Eau lourde arrachée au sable, eau morte des crevasses, eau alcaline qui donnait la colique, qui faisait vomir. Il fallait aller encore plus loin, penchéun peu en avant, dans la direction qu'avaient donnée les étoiles.
Mais c'était le seul, le dernier pays libre peut-être, le pays où les lois des hommes n'avaient plus d'importance. Un pays pour les pierres et pour le vent, aussi pour les scorpions et pour les gerboises, ceux qui savent se cacher et s'enfuir quand le soleil brûle et que la nuit gèle.

Ce texte est un extrait du roman où lenarrateur s'exprime à la troisième personne. Ils semble être omniscient et extérieur aux personnages du récit, pourtant il emploie un embrayeur "ici", un adverbe qui se rapporte à un lieu où se produit l'énonciation. Ainsi, l'auteur situe le narrateur (et, par extension, le lecteur) à l’intérieur de l'univers crée. La focalisation est cependant à dominante zéro. La tonalité est plutôt lyrique, avec desmaintes descriptions de la nature.
Ce fragment pourrait être divisé en quatre parties: la première décrit les qualités du désert, le vent et le sable effaçant et couvrant tout, de la façon que même les paroles disparaissent; la deuxième, plus narrative, explique le comportement des hommes dans ces circonstances défavorables; la troisième est de retour descriptive et retrace l'importance de l'eauet son occurrence; et la quatrième constitue une réflexion sur le pays du désert. Cette dernière, d'ailleurs, est distinguée des autres par un nouveau paragraphe, mais grâce au connecteur "mais" elle fait partie d'une suite logique plus complexe.
Dans le texte on peut relever quatre champs lexicaux les plus perceptibles:
champ des traits du désert: vent, espace, lumière, soleil, éclater, sable,os, chemin, ciel, pierre, scorpions, gerboises, sec, brûler, geler;
champ lié à l'eau: eau, humide, ruisseau, sueur,
champ associé à la liberté: liberté, espace, libre, lois, ciel, effacer, laver, se cacher; s'enfuir,
champ des qualités désavantageux: sec, lourde, morte, alcaline, colique, vomir, brûler, geler.
Comme indiqué au-dessus, les champs s'entrelacent. Il est assez surprenant que cesoient les motifs du désert et ceux de la liberté qui se superposent, ainsi que le champ de l'eau, le plus souvent associée à la source vitale positive, et celui des désavantages soient liés. Le texte donc est construit sur des contrastes lexicaux.
En lisant l'extrait du texte de Le Clezio, on s'aperçoit très vite que l'objectif de l'auteur n'est pas de faire une simple et banale description. Al'aide des mots, il essaie de rendre l'ambiance ainsi que la réalité dure de la vie dans le désert. Son style très poétique, plein des métaphores et épithètes, dévoile le caractère double de cette vie: d'un côté montre la dureté de défi qui constitue à survivre dans l'environnement hostile et de l'autre tente de transmettre l'esprit de la liberté qui s'étend sur ces espaces vide et sablé. La...
tracking img