Desert storm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3892 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Genève, Mars 1991

Les télévisions, plutôt sevrées d'images fortes en provenance du Golfe, ont néanmoins montré, au lendemain du déclenchement des opérations terrestres, un panoramique impressionnant de blindés et autres véhicules, roulant à perte de vue quelque part dans le désert.

C'est sans doute la toute première fois qu'il était donné de visualiser une partie de l'énorme quantité dematériel amenée à pied d'œuvre par les différentes armées de la coalition.

Cette formidable logistique, dont le Général de Gaulle aurait pu dire à nouveau, que ... son respect aura mené jusqu'à la victoire la machinerie des armées de la liberté..., nous a paru intéressante à étudier de plus près, d'autant que, par notre métier, nous y avons quelque peu participé tant pour le compte desAméricains que pour celui des Britanniques.

OPERATION "BOUCLIER DU DESERT"

Bien qu'au Département de la Défense à Washington, tout le monde ou presque se soit accordé pour dire qu'en cas de conflit, 90 % de tout l'équipement nécessaire serait transporté par mer, on était loin d'avoir, le 2 Août au soir, les moyens de cet axiome !
Et pourtant, en un peu plus de 4 mois, les États Unis réussiront àavoir sur zone 6 porte-avions, 2 croiseurs, 8 sous-marins, une centaine d'autres navires de combat, de soutien, de débarquement et anti-mines, plus de 600 avions et près de 500.000 hommes avec leurs blindés, armes et bagages. Un déploiement, de beaucoup, plus important que celui de la guerre de Corée ou du Vietnam.

Les forces américaines ont, de tout temps, disposé d'une capacité flottante dematériel nécessaire à une ou deux brigades blindées. Ce matériel se trouve à bord de quelques navires rouliers faisant partie des MPS (Maritime Pre-positionning Ships). Les MPS sont au nombre de 25 et habituellement basés à Guam et Diego Garcia.
Dès la chute du mur de Berlin, sur la recommandation de plusieurs experts militaires, le Commandement U.S. avait pré-positionné au Moyen-Orient, outre 3porte-avions, du matériel de combat à bord de plusieurs MPS. Cette précaution a permis de rendre opérationnelles dès le 8 Août, les brigades de "Marines" aéroportées depuis les bases de Twentynine Palms et Camp Pendleton et qui ont trouvé à leur arrivée, les blindés débarqués des MPS.
Près d'une semaine plus tard arrivaient, en provenance des ports militaires de la côte Est des États Unis, lespremières des 8 unités FSL
(Fast Sea Lift vessels), navires de transport à turbine de l'U.S.Navy, capables de maintenir une vitesse supérieure à 30 nœuds et achetés il y quelques années à Sea-Land.
C'était le début d'une longue noria.........

En dehors des bâtiments de transport opérés par la Navy, l'Administration maritime (MARAD) a sous sa garde, 236 navires marchands de plusieurs types(rouliers, cargos, pétroliers, etc,..) qui forment la flotte de défense de réserve - NDRF (U.S. National Defense Reserve Fleet), dont:

- 96 unités composent la flotte de réserve plus ou moins immédiatement activable
RRF (Ready Reserve Fleet) sous préavis de 5 - 10 et 15 jours. Cette RRF est armée par du
personnel civil "de réserve".

- 121 unités classées "military useful"gardées sous cocon (mothball) et par conséquent,
moins rapidement activables que celles de la RRF.

- 19 unités sur le point d'être condamnées pour obsolescence

Le MSC (Military Sealift Command), département de la Navy situé à Washington, dans l'arsenal au bord du Potomac, est chargé de la mise en œuvre de cette flotte de réserve et également d'affréter le tonnage supplémentaire requispour satisfaire les besoins définis par le Pentagone.

Dès le 2 Août, MSC lançait les préavis pour activer 42 navires dont, en priorité, les 17 Rouliers de la RRF.
Très vite il est apparu qu'un nombre non négligeable des navires à activer, avaient un impérieux besoin de passer longuement au chantier avant de pouvoir prendre la mer. Ceci obligera MSC à recourir, plus vite que souhaité, à...
tracking img