Design handbook par charlotte et peter fiell

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2498 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Matthieu Adamczyk // B00270931

Design Handbook par Charlotte et Peter Fiell

Introduction:
Depuis toujours, le design est présent dans notre vie quotidienne et se retrouve à peu près partout dans le monde qui nous entoure. Il est omniprésent dans la conception et la réalisation de tous les produits fabriqués par l’homme. Cependant, l’origine du design comme on le définit aujourd’hui remonteà la Révolution Industrielle, c’est là que l’action de concevoir et de fabriquer l’objet deviennent deux tâches propres à deux acteurs différents : le designer est « né ». C’est par ailleurs grâce à des personnalités telles que William Morris que le design commence à revêtir une dimension à la théorique et philosophique.
A partir de là, la fin du XIXème et le début du XXème siècle voientl’apparition de nombreux mouvement prônant une vision « idéalisée » du design, il est question ici du mouvement des Arts and Crafts, de l’Art nouveau, du Jugendstil,… La fusion de ces mouvement théoriques avec la production industrielle se fait plus tard, à travers, entre autres, à Walter Gropius qui, en 1919, fonde le Bauhaus dont les principes seront repris par la suite par le New Bauhaus de Chicago etpar l’école de Ulm. C’est ensuite le Mouvement moderne et le Style international qui voient l’aboutissement de la fusion entre le monde industriel et le design.
Dans les années 1960 on voit apparaitre des mouvements remettant en cause ce consensus moderniste. Dans un contexte politique, économique et social particulier voit le jour l’anti-design et le design radical (en Grande Bretagne et enItalie). Ces mouvement débouchent, à terme, sur le Pop Design, le déconstructivisme et le post-modernisme. L’évolution du design est d’ailleurs très fortement liée au contexte à cette époque, cela du fait des habitudes et des goûts des consommateurs qui commencent à varier de plus en plus vite du fait de l’entrée des pays occidentaux dans l’ère de la consommation de masse. C’est d’ailleurs à cetteépoque que se dessine la différence entre le design et le stylisme. En effet, le stylisme à pour objet l’aspect d’un produit tandis que le design fait appel à une approche plus holistique à la recherche de l’essentiel. Le stylisme reste cependant complémentaire du design dans de nombreux cas. On voit de plus que les courants « à la mode » dans le design sont très étroitement liés au contexte purementéconomique, par exemple, en période de récession c’est le design utilitaire qui prédomine.
Le designer peut être interne à l’entreprise productrice ou peut être indépendant, cela lui permet de pouvoir plus facilement exprimer sa créativité et ses goûts.
Le design est un moyen d’exprimer des idées en accord avec les objectifs d’un objet ainsi que la personnalité de l’entreprise ou du designer.I. Les grands mouvements
a. Le fonctionnalisme
Le fonctionnalisme est surtout un mouvement qui cherche à résoudre les problèmes de la façon la plus simple possible et rendre les objets les plus « fonctionnels » possibles. Ce mouvement existe d’ailleurs depuis bien longtemps et ce n’est que depuis le XIXème sicle qu’il est apparenté au design. On considère cependant l’architecte Louis Sullivancomme l’inventeur du fonctionnalisme moderne. Dans ce mouvement l’architecte ou le designer cherche à analyser la culture et l’environnement afin d’optimiser l’objet à ces derniers.
b. Le Bauhaus et les années 1920
Le Bauhaus est un institut des arts et des métiers fondé en 1919 à Weimar par Walter Gropius. Il désigne aussi le courant artistique dominant des années 1920. Il se retrouve dans denombreux domaines tels que l’architecture, le design, la photographie… Cette école et son style sera une grande source d’inspiration pour des mouvements tels que le style international mais aussi pour de nombreux artistes tels que Vassily Kandinsky, Paul Klee ou Marcel Breuer. L’institut est fermé par les nazis en 1933.
c. Le branding
La stratégie de marque crée du sens et de la valeur ajoutée...
tracking img