Desir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1504 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
On peut tenter de cerner le désir en le différenciant du besoin, d'une part, de la pulsion, de manière plus ambiguë, cependant, d'autre part. Les besoins renvoient à la nature biologique de l'être humain (cf. le vivant.) Il y a là un ensemble de nécessités naturelles : boire, manger, dormir. Celles-ci ne sont absolument pas différenciées ou singulières. Ces nécessités sont semblables pour toutindividu de l'espèce. Les pulsions, quant à elles, relèvent de la théorie de l'inconscient, en particulier de celle de Freud (cf. l'inconscient). Ce sont des forces psychiques (comparables à de pures forces physiques) qui prendraient naissance au plus profond de notre psychisme et tenteraient de se réaliser. Une pulsion peut être meurtrière, sexuelle, sadique. A la pulsion, rappelons que s'opposela censure qui refuse plus ou moins consciemment la pulsion. En résulte un rapport de force entre ce que Freud nomme le ''ça'' (le réservoir des pulsions) et le surmoi (censure). Une pulsion, en fonction de ce rapport, peut rester dans l'ombre ou au contraire se réaliser. Ainsi la pulsion n'est pas nécessairement consciente (on songera aux pulsions homosexuelles que l'individu peut nier, refuser). On distinguera alors le désir de la pulsion, par ceci que le désir est conscient. Je sais que je désire. Je sais aussi ce qu'est l'objet de mon désir : cet aliment, ce corps, la présence de telle ou telle personne, etc. Néanmoins, il est évident que les pulsions animent, comme une force tellurique, souterraine, le grand jeu des désirs dont j'ai conscience. On ne peut donc séparer la questiondu désir de la question de l'inconscient.
Décrivons l'expérience du désir. Je passe devant une pâtisserie et mon regard aperçoit soudain, dans la vitrine, un macaron ou un mille feuilles. Cet objet exerce sur moi un attrait. Je désire l'acheter et sentir le goût du sucre dans ma bouche. J'entre dans la pâtisserie ; et il se trouve que la serveuse me paraît charmante. Je regarde avec une certainedélectation les traits de son visage. J'achète la pâtisserie, la mange, éprouve du plaisir. Et puis la journée se poursuit, je n'y pense plus.
Le désir est donc cette soudaine tension que j'éprouve à l'égard d'un objet (chose, situation, être humain). Tension vers l'appropriation de l'objet qui exerce donc sur moi une force, un attrait. La cause du désir est un tel objet ; et je réagis à cettecause par un état d'esprit particulier. En ce sens, je deviens l'effet d'une cause extérieure à moi. Je suis enchaîné, hypnotisé par l'objet. Et cependant, j'éprouve cet enchaînement objectif comme un état au moins plaisant, fort, en tout cas. C'est que j'attends le plaisir, c'est-à-dire la satisfaction du désir, l'appropriation. Si le plaisir ne suit pas le désir, il y a, au contraire,frustration.
Le caractère éphémère du désir apparaît clairement. J'aurais pu détourner les yeux, penser à mon porte-feuille ou à ma ligne, et oublier le gâteau. La belle pâtissière, elle-même, devient rapidement une ombre rencontrée. Même le gâteau, une fois absorbé, cesse d'être objet du désir puisque, précisément, j'ai satisfait ce désir, obtenu le plaisir.
Pour autant le Désir, en tant que processus,ne disparaît pas avec l'assouvissement. Semblable au Phénix, l'oiseau qui renaît de ses cendres, ou, peut-être à l'Hydre à mille têtes, il réapparaît bientôt, soit en réclamant le même objet, à nouveau, soit en fixant son attente sur un autre ou nouvel objet.
De là qu'il y ait, au moins, trois aspects problématiques dans la nature du désir.

1. L'objet y devient une force capable d'hypnotiserle sujet. La cause du désir fait du sujet son effet, en modifiant sa réalité mentale. Le sujet peut certes ne pas se rendre compte de ce processus où il est plus passif qu'actif. C'est que de son point de vue, désirer, tendre vers, relèverait d'une activité, dans la mesure où il espère le plaisir. Mais ce peut être une pure illusion, ce que montre les passions, c'est-à-dire des désirs (ou des...
tracking img