Determinants du chomage au burkina

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7360 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CAPES
Document de travail N° 02/2003

Les déterminants de l’inflation au Burkina Faso1
Mots-clefs : inflation, monnaie, écart de production

Abdoulaye Zonon2
Abdoulaye.zonon@univ-ouaga.bf

Décembre 2003

1

Je remercie Dr. Bassolet Boubié et le Professeur Berthélemy Jean Claude pour les commentaires et suggestions qui ont permis d’améliorer ce travail. 2 Economiste au CAPES

2AVERTISSEMENT

Le document de travail du Centre d’Analyse des Politiques Economiques et Sociales (CAPES) est constitué des travaux de recherche (travaux semi-finis, drafts d’articles, communications diverses…) des experts du Centre, qui les soumettent de la sorte au débat scientifique. Les auteurs des travaux publiés dans la série Document de Travail sont entièrement responsables de leurcontenu. Le Document de travail paraît chaque fois que des travaux sont reçus à la direction du Centre.

3

Table des matières Résumé Introduction 1. L’inflation dans la théorie économique. 1.2 Inflation et masse monétaire L’approche monétariste L’approche keynésienne L’approche des nouveaux classiques 1.2 Seigneuriage, gestion de la monnaie et inflation 1.3 Ouverture économique, chocs externes etinflation 1.4. Chocs d’offre, l’écart de production et inflation 2. Gestion de la monnaie et inflation dans l’UEMOA et l’inflation au Burkina 2.1Gestion de la monnaie et inflation dans l’UEMOA 2.2 L’inflation au Burkina 2.2.1 Composition et structure de l’indice des prix 2.2.2 Evolution historique de l’inflation au Burkina 2.2.3 Evolution de la masse monétaire et de quelques indicateurs del’économie. 3. Un modèle d’analyse de l’inflation 4. Résultats du modèle 4.1 Analyse de la stationnarité des variables 4.2 Cointégration 4.3 Les résultats de la régression -Les anticipations inflationnistes -La masse monétaire -Le prix des importations -Le revenu réel -Le taux de change -L’écart de production Conclusion Bibliographies Annexe :

4

Résumé La stabilité économique est un objectif essentielde la politique économique du Burkina. L’atteinte de ce résultat passe nécessairement par la maîtrise de l’inflation qui fait désormais partie des critères de convergence de l’UEMOA. A l’instar des autres pays de l’UEMOA, la situation de l’inflation au Burkina n’est pas particulièrement inquiétante, l’analyse historique de l’inflation indique qu’une année sur deux, le taux d’inflation a dépasséles 3% admis par les critères de l’UEMOA. Cette étude examine les déterminants de l’inflation au Burkina Faso à travers un modèle d’inflation à correction d’erreur qui inclue la masse monétaire, les prix extérieurs, le taux de change, l’écart de production et le revenu par tête. Elle a permis de voir que les variables qui contribuent le plus à l’inflation au Burkina sont diverses et d’ampleurvariable. Le volume de la monnaie en circulation a une influence sur l’inflation comme le soutiennent les monétaristes. Cependant, il n’est pas la variable la plus importante en termes d’ampleur. A court terme, l’impact de 1% d’augmentation de la masse monétaire sur l’inflation est similaire à celui du prix des importations. Dans les deux cas, l’inflation augmente de 0,3%. Cependant à long terme,l’impact des prix de l’importation sur l’inflation est plus important que celui de la masse monétaire. C’est la dépendance du pays aux importations et la faible productivité de son économie comparativement à ses partenaires qui donnent cette ampleur à l’inflation importée. L’appréciation du taux de change par rapport au dollar joue positivement sur l’inflation. L’écart de production importe par rapportau niveau de production. L’économie du pays est soumise à des fluctuations dues aux conditions climatiques qui l’amènent à subir des chocs négatifs sur la production et cela a un impact positif sur le niveau d’inflation avec une très grande ampleur. En effet, 1% d’augmentation de l’écart de production entraîne une hausse de l’inflation de 3,42%. La seule variable qui a un effet négatif et...
tracking img