Dette publique en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dette publique.

Les problèmes engendrés par la dette publique?

Dernièrement la dette publique a été très médiatisée. En effet celle-ci a atteint un niveau impressionnant de 1 428 milliards d’euro, a la fin juin, ce qui représente 73.9% du PIB , (soit une augmentation de 61,1 milliards pour le 2ème trimestre 2009). Mais voyons tout d’abord ce qu’est la dette publique.
En France cettedette est l’ensemble des engagements financiers, sous formes d’emprunts, pris par l’état, les collectivités territoriales et les organismes public français. La dette publique n’est donc pas la dette du pays, entreprises et ménages compris. Elle ne concerne que les administrations publiques. Cette notion d’administrations publiques est plus large que celle du simple état pris au sens stricte. Lesadministrations publiques comprennent les administrations publiques centrales, locales et les administrations de sécurité sociale. Elle est le fruit de l’accumulation des besoins de financement passés des administrations publiques. Ces administrations étant en besoin de financement suite au fait que les recettes fiscales n’étaient pas assez importantes pour couvrir les dépenses. La dette publiqueaugmente donc dès qu’un déficit est financé par emprunt. La dette publique est donc le cumul des déficit antérieurs auxquels s’ajoutent les intérêts de l’emprunt.
Elle est calculée de manière brute donc on ne prend pas en compte les actifs possédés par les administrations publiques, ni certaine charges comme les retraites des agents publics. Les actifs n’étant pas soustrait le montant de ladette est donc surestimée. La dette ne prend en compte que les engagements explicite et non les implicite comme les retraite des fonctionnaires. Cela est dut au fait que les charges implicite ne sont pas certaines en effet les retraites peuvent augmenter ou diminuer. La dette publique de l’année est égale à la dette publique de l’année dernière de laquelle est soustraite le solde budgétaire. La dettediminue donc si le solde budgétaire est en excédent. Mais si ce solde est déficitaire alors la dette augmente.
Solde budgétaire: solde primaire – les intérêts de la dette
Solde primaire: différence entre les recettes de l’année et les dépenses de l’année hors paiement des intérêts de la dette.
Dette de l’année: dette passée – solde budgétaire
Si solde budgétaire inférieur à 0 alors la dettede l’année est supérieure à celle de l’année passée.
Chaque année l'État emprunte pour financer son déficit et rembourse les emprunts arrivés à échéances. Les instruments de financement de la dette sont des valeurs assimilables du Trésor émise par l’Agence France Trésor qui en garantie le remboursement. Ces valeurs assimilables sont réparties en différentes catégories suivant leur durée:Obligation assimilable du Trésor à long terme 7,30 voir 50ans. En 2005 66.3% de la dette négociable. Bons du trésor à intérêt annuels à moyen terme; de 2 à 5 ans. En 2004 22.1%. Et bons du trésor à taux fixe à court terme car ils sont l’instrument de gestion de la trésorerie de l’état, c'est-à-dire pour une durée inférieur à un an, généralement 3 à 6 mois; leur pourcentage dans la dette publique étaiten 2005 de 11,6%. Cette dette a été contractée auprès de prêteurs privés, français ou non. Cette dette ne prend pas en compte les factures impayées et les créances diverses.
Le problème de la dette publique n’est pas un fait récent. Pendant les deux guerres mondiales la France à contracté de grosses dettes, qui ont été remboursées pendant la phase des 30 glorieuses. depuis 1980 la dettepublique est passée de 20% du PIB à 73.9% aujourd’hui. Mis à part la période de bonne conjoncture entre 1999 et 2001 la dette a connue une progression continue.
Comme nous venons de le montrer, la dette publique française n'a cessé d'augmenter, c'est pourquoi nous nous interrogerons sur les problèmes lié à cette augmentation?
Tout d’abord nous verrons le non respect du pacte de stabilité et de...
tracking img