Dette publique et apu aux pays-bas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1950 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dette publique et APU (Administration Publique) aux Pays-Bas

Introduction :
Le nombre d’habitant recensé en 2010 est de 16,6 millions, et le système politique qui y est appliqué est la monarchie constitutionnelle à régime parlementaire.
Le royaume des Pays-Bas est un pays d’Europe du Nord limité à l’est par l’Allemagne, au sud par la Belgique et au nord par la mer du Nord. La superficiedes Pays-Bas est de 41 528 km², soit l'équivalent de la Suisse. Les Pays-Bas sont constitués de 12 provinces.

I) L’accroissement du déficit public
La dette publique
La dette publique est la dette brute consolidée de l’ensemble du secteur des administrations publiques en fin d’année. Le ratio de la dette publique par rapport au produit intérieur brut (PIB) a augmenté aux Pays bas qui affichentune dette publique supérieure à 60 % du PIB en 2010 (66,3 %).

(Source : Commission européenne)

Le déficit public
Le déficit public est le besoin de financement de l’ensemble du secteur des administrations publiques. En zone euro, il s’élevait fin 2009 à 6,3 % du PIB.
En 2008, le gouvernement avait un excédent budgétaire de 1% du PIB et en 2009, il y a eu un déficit de 5,4%, passant à5,8% en 2010 en raison du plan de sauvetage public de l'industrie financière.
Nous pouvons observer sur le graphique un déficit public s’aggravant à partir de 2008.

(Source : Eurostat, Datastream)
La crise mondiale a plongé les Pays-Bas dans une profonde récession malgré une intervention décisive de l'État pour soutenir le secteur financier et la mise en œuvre en temps voulu d'uneaction de relance budgétaire. L'aggravation du chômage a été étonnamment limitée, en raison, entre autres facteurs, d'une importante surchauffe du marché du travail avant la crise. Les recettes provenant des impôts et des cotisations d'assurance sociale seront plus faibles que prévu antérieurement, et les dépenses sur les prestations de chômage augmenteront fortement. La croissance a redémarré aumilieu de 2009 (Voir graphique PIB). À terme, la reprise devrait prendre corps assez lentement. Dans ce contexte, les principaux enjeux pour le gouvernement qui est entré en fonctions après les élections législatives de juin 2010 sont de sortir des politiques de relance et de doper la croissance potentielle dans une société vieillissante.
La stabilisation budgétaire prévue est un pas dans labonne direction pour assurer la durabilité des finances publiques. La politique budgétaire soutient comme il se doit une activité économique atone en 2010. Dans les prochaines années, la reprise devrait être suffisamment solide pour permettre un assainissement au moins aussi important que celui présenté dans le Programme de stabilité. Cet effort budgétaire devra être associé à des réformesstructurelles (Une réforme structurelle est une réforme engagée par les administrations publiques d’un pays, visant à améliorer son fonctionnement structurel, c’est-à-dire son organisation, ses règlementations, les niveaux des dépenses publiques, etc., pour atteindre un nouvel état où la situation serait « meilleure »).
La croissance s'est brusquement arrêtée au milieu de 2008, lorsque l'économie a ététouchée par la crise mondiale, bien que l'augmentation du taux de chômage soit restée plus faible que prévue (Graphique taux de chômage). L'économie est sortie de la récession au milieu de 2009, les effets de la relance budgétaire, l'assouplissement de la politique monétaire, l'amélioration des conditions financières et la reprise naissante des échanges mondiaux commençant de redynamiser l'activité.Source : données : http://www.economywatch.com/economic-statistics/country/Netherlands/
L'État a réagi rapidement pour sauver le secteur financier et stimuler l'économie
Le secteur financier néerlandais a été fortement ébranlé. L'État a réagi de façon décisive pour lui venir en aide, injectant des liquidités et nationalisant une grande partie des établissements du secteur. Au...
tracking img