Dev2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2980 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1.1. Présentez le document 1 en quelques lignes. Les trois documents traitent d’un thème double : les multiples formes d’exploitation des enfants et les droits de ces derniers, ceci dans trois pays divers, le Sénégal, l’Afrique du Sud à une époque contemporaine, et les USA au début du XXe siècle. L’exploitation peut poursuivre un but lucratif et se faire alors par le travail : c’est le cas desjeunes Sénégalais expédiés aux Canaries pour gagner de l’argent, même si l’objectif premier des parents est rarement atteint ; c’est aussi ce qui se passe dans le film de Louis Malle où la mère de Violet récupère la somme provenant de la vente de sa fille désormais prostituée. L’utilisation sexuelle des mineurs, autre genre d’exploitation, est dénoncée par les écoliers du Cap, sous la forme d’abuset de viols, et est omniprésente dans La Petite où Violet sert d’objet sexuel à des clients adultes qui, en raison de son aspect physique immature, ne peuvent ignorer son âge. Plus globalement, les enfants subissent des violences qui portent atteinte à leur intégrité physique : la santé, voire la vie des petits Sénégalais, est mise en péril lors de la traversée qui les conduit aux Canaries. Lesenfants du Cap, eux, ne sont pas abrités des drogues diverses et Violet, dès douze ans, est confrontée aux risques médicaux liés à la prostitution en 1917. Par ailleurs, l’atteinte à la liberté d’expression est nette dans le dessin réalisé au Cap puisque les écoliers la revendiquent, présente dans l’article de Hopquin où les enfants témoignent avoir été jetés dans des pirogues sans même avoir étéconsultés, et totale pour Violet dont le seul moyen d’expression est un sourire énigmatique. Cette atteinte va jusqu’à l’emprisonnement en Afrique du Sud, ce que vit aussi, à sa façon, la petite prostituée, prisonnière d’une maison close. L’atteinte à la scolarité accompagne souvent l’exploitation : les Sénégalais sont arrachés à leur école le jour où les parents décident qu’ils doivent s’exiler etViolet ne reçoit aucune forme d’éducation scolaire. Les écoliers du Cap fréquentent certes le primaire, mais une de leurs revendications montre que la suite des études reste pour eux à l’état de voeu. Les responsables directs de tous ces abus se recrutent dans la famille elle-même qui organise ces diverses violences : mère, père, oncle sont évoqués par Hopquin et Frédéric Strauss. Mais il existedes causes plus profondes à ces agissements : la grande pauvreté dans certains pays comme le Sénégal peut éclairer l’attitude des proches pour lesquels un complément de revenus est une question de survie. En Afrique du Sud, c’est plutôt tout le contexte sociopolitique encore troublé au sortir de l’apartheid qui contribue au non-respect des plus fragiles. En revanche, on n’a aucune explicationconcernant Violet, si ce n’est le milieu précaire sur un plan moral dans lequel évolue sa propre mère, et une scène de fête « arrosée » où les adultes semblent poursuivre leur seule jouissance personnelle, ce qui peut aussi être le cas dans les abus sexuels dénoncés par les enfants du Cap. Les séquelles ne sont jamais négligeables : quand les jeunes Sénégalais ne meurent pas pendant la traversée, ilsgardent des traumatismes durables : leur enfance est finie avant l’heure et l’un d’eux est réfugié dans une forme presque fanatique de religion. Pour Violet, la destruction est totale et irréparable. L’autre facette du double thème, à savoir celui des droits des mineurs, se retrouve essentiellement dans l’article de Hopquin et dans le dessin des écoliers du Cap. 0186 C02 – 9/13 Le droit aux étudesest présent chez le premier par le biais des lois d’un pays occidental qui interdit le travail aux mineurs et les scolarise jusqu’à dix-huit ans. En Afrique du Sud, la fréquentation d’une école élémentaire semble un fait acquis, même si la suite est moins sûre ; toutefois, les écoliers savent qu’ils ont droit à une éducation et la réclament par le biais du personnage central qui étudie devant un...
tracking img