Developpement durable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2036 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION AU DEVELOPPMENT DURABLE

Question : Quels sont ou pourrait être des indicateurs de développement durable au niveau d'un pays ou d'une région ?

Le sommet de Rio, ayant eu lieu en 1992, officialise la notion de développement durable et celle des trois piliers (économie/écologie/social): un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquementsoutenable, notions qui ne peuvent être mesurées correctement sans indicateurs fiables et précis. Les principaux indicateurs globaux utilisés aujourd’hui sont les suivants :

●Le taux de croissance du PIB réel par habitant :La disposition d’un pouvoir d’achat suffisant revêt un caractère important quant à l’implication des citoyens dans l’écologie ; élément souligné par les termes du traité de Lisbonnede 2007, ainsi que la nouvelle stratégie de l’UE en matière d’énergies « vertes ». De ce point de vue, la croissance du produit intérieur brut (PIB) par habitant, à prix constant (ou PIB en volume), reste l’agrégat synthétique le plus communément admis, même si ses limites sont bien connues .

●Émissions totales de gaz à effet de serre :Il mesure la quantité des gaz nuisibles à la couche d’ozoneet à la biodiversité rejetés par les habitants et les usines. En France, les émissions agrégées des six gaz à effet de serre étaient en 2006 inférieures de 4 % à leur niveau de 1990 . Les transports et le « résidentiel tertiaire » enregistrent une forte hausse sur la période (respectivement + 20 % et + 13,5 %) alors que les émissions des autres secteurs sont en baisse. Le secteur du transportreprésente encore à lui seul le quart des émissions totales de la France.La mise en oeuvre du Plan Climat, adopté en 2004, doit permettre à la France de respecter les objectifs de Kyoto à l’horizon 2012 .

● Part des énergies renouvelables dans la consommation intérieure brute d’énergie Indicateur phare qui mesure l’implication des citoyens et l’efficacité de la transition vers de nouvellesénergies »propres. En 2006, la France était, en valeur absolue, le second producteur européen d’énergies renouvelables(juste derrière l’Allemagne), grâce principalement au bois et à l’hydroélectricité.

●Consommation d’énergie des transports et PIB: Il s’agit d’un outil de contrôle parvenir à un découplage entre la croissance économique et la demande de transports afin de minimiser les atteintes àl'environnement(modes de transports moins énergivores, moins nuisibles …) .En France, jusqu’en 1999 la consommation d’énergie dans le secteur des transports (route, rail, transports maritimes et aériens, navigation intérieure et oléoducs) évolue de concert avec le PIB , mais en 2000 une stagnation de la consommation de produits pétroliers (en tonnes équivalent pétrole), avec une baisse notable en 2003.(augmentation des prix des carburants, le ralentissement de la circulation…)

● Productivité des ressources:. Moyen de mesure de la quantité totale de matières physiquement utilisées par l’économie nationale pour satisfaire aux besoins de la population. L’objectif est de souligner l’efficacité matérielle d’une économie et du découplage entre utilisation des ressources naturelles et croissanceéconomique.. La productivité des ressources en France a augmenté de près de 50 % en 30 ans( développement des activités de service, substitution partielle de combustibles nucléaires au pétrole et au charbon…)

●Indice d’abondance des populations d’oiseaux communs : Outil de protection de la biodiversité.Dès 2004, l’objectif a été de stopper la disparition de dizaines d’espèces principalementcelle protégées par la WWF. La France possède (avec l’Espagne) l’avifaune la plus riche d’Europe. Les oiseaux communs sont suivis sur l’ensemble du territoire et constituent de bons marqueurs des pressions opérées sur le milieu. Entre 1989 et 2007, les populations d’oiseaux communs de France métropolitaine (65 espèces prises en compte) sont globalement en déclin.

●Prises de poissons en dehors...
tracking img