Developpement et croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1841 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1ère Partie la croissance économique et les conditions de l'accumulation

Chapitre 1

Les analyses post keynésiennes de la croissance: Le modèle d'HARROD-DOMAR.

1

LE MODELE DE DOMAR

1. UNE CONDITION DYNAMIQUE DE MAINTIEN DE L'EQUILIBRE DE PLEIN EMPLOI Si Yt associé à un niveau d'investissement It à la période t permet le plein emploi en t, le même niveau d'investissement en t+1induit un niveau de revenu qui ne permet plus le plein emploi en t+1.

POURQUOI ?
Parce que It a augmenté la capacité de production de t+1.
Le maintien du PE exige une augmentation du revenu donc de la demande pour compenser l'effet défavorable sur l'emploi des accroissements de capacité.

2

2. MISE EN EVIDENCE DE LA CONDITION DYNAMIQUE D'EQUILIBRE : LE DOUBLE EFFET DE L'INVESTISSEMENT EFFETDE CAPACITE LIE AU NIVEAU DE L'INVESTISSEMENT Investissement de la capacité de l'offre

∆Ys = σI
EFFET DE REVENU LIE A L'ACCROISSEMENT DE L'INVESTISSEMENT: LE MULTIPLICATEUR

∆YD = 1/α ∆I

L'EQUILIBRE IMPLIQUE ∆Ys = ∆YD σI = 1/α ∆Ι ∆I/I = ασ

Si la propension moyenne à épargner est égale à la propension marginale, la condition d'équilibre s'écrit:

∆Y/Y = ασ
LE REVENU DOIT DONCCROITRE AU TAUX G = ασ

3

3. σ : LA PRODUCTIVITE POTENTIELLE SOCIALE GLOBALE MOYENNE DE L'INVESTISSEMENT

σ = ∆Y/∆K

car I = ∆K

C'est donc une productivité du capital. Mais pour Domar σ ne reflète pas uniquement les conditions techniques de la production. Il capte tous les effets d'offre de l'investissement notamment le fait que l'investissement peut dans les secteurs où il se produitprovoquer une substitution capital - travail CE POINT EST A LA FOIS LA RICHESSE MAIS AUSSI L'AMBIGUÎTE DE L'ANALYSE DE DOMAR : - il tient bien compte des possibilités de substitution capital - travail - mais ne dit rien des conséquences liées aux ajustements du marché du travail.

LE MODELE DE HARROD

4

1. L'IDENTITE EX POST ENTRE L'EPARGNE ET L'INVESTISSEMENT (I ≡ S) PEUT ÊTRE DYNAMISEE:I≡S

∆K ≡ s Y

∆K/∆Y ≡ s Y/∆Y

C ≡ s/G

G ≡ s/C
En notant -G le taux de croissance du revenu national ∆Y/Y - C le cœfficient marginal de capital ∆K/∆Y.

2. EX ANTE, LA CONDITION D'EQUILIBRE (I = S) S'ECRIT DE LA MÊME MANIERE, MAIS CONCERNE L'INVESTISSEMENT ET L'EPARGNE QUE LES AGENTS ECONOMIQUES SOUHAITENT REALISER.
Si on ne prend pas en compte les écarts en épargne désirée et réalisée,l'équilibre du marché des biens et services s'écrit : Épargne désirée St = sY t

= =

Investissement désiré It = Cr (∆Yt)

∆Yt/Yt = s/Cr

Gw = s/C r
LE REVENU DOIT CROITRE AU TAUX CONSTANT Gw QUI GARANTIT L'EQUILIBRE DU MARCHE DES BIENS & SERVICES

5

Cr est le paramètre essentiel de la fonction de demande d'investissement : - peut refléter le comportement des entreprises
(Fonction dedemande d ’investissement liée à l ’accélérateur)

- peut être assimilé s'il est fixe au cœfficient de capital d'une fonction de production à cœfficients fixes: Y = Min (K/u, L/v)

3. L'EQUILIBRE GLOBAL SUPPOSE DE PRENDRE EN COMPTE L'EQUILIBRE SUR LE MARCHE DU TRAVAIL
-La demande de travail résulte des conditions de la production :

Ld = 1/v Y
-L'offre de travail dépend de la croissance dela population n mesurée en prenant en compte l'amélioration de la productivité du travail. n est appelé taux de croissance naturel:

Lst = L0 (1+n)t
-L'équilibre de l'offre et de la demande de travail impose alors :

Yt = Y0 (1+n)t
car en t = 0 on a bien L0 = 1/v Y0

6

4. L'EQUILIBRE GLOBAL EXIGE QUE LES DEUX CONDITIONS SOIENT SATISFAITES :
Condition de pleine capacité équilibre dumarché des B&S

G = Gw
Condition de plein emploi équilibre du marché du travail

G=n
L'équilibre global impose donc

Gw = n

ou encore

s/Cr = n

5. LES PROBLEMATIQUES DE LA CROISSANCE SELON HARROD
A. Dans la condition de croissance équilibrée tous les paramètres: s, n et Cr sont fixés de façon exogène au système. Il n'y a donc aucune raison pour que la condition d ’équilibre...
tracking img