Devenir un orateur hors paire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2014 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Devenez un orateur hors pair
"En voilà une bonne idée : vous allez préparer, mon cher, une présentation pour exposer notre nouvelle politique lors de notre prochain congrès clients".
Le simple fait de vous visualiser sur scène etvous avez déjà le cœur qui bat la chamade, les mains moites, la gorge qui se noue, le sentiment de ne plus arriver à rassembler vos idées...
Qu'il s'agisse d'animerune réunion, de réaliser un speech de fin d'année, ou de soutenir votre projet devant le comité de direction, prendre la parole en public est pour vous une épreuve. Mais sachez que cela se travaille.
Voici donc un ensemble de principes à garder en tête le moment venu pour surmonter vos appréhensions et transformer votre trac en énergie communicative.
Règle n°1 : Ne pas improviser
Une préparationtrès soignée de son intervention est la base d'une présentation réussie. "Cela permet d'une part de réduire considérablement son trac en amont et d'autre part, de pouvoir affronter d'éventuelles objections dans le calme", explique Thierry Destrez, consultant en communication et metteur en scène, auteur du livre, "Demain, je parle en public", Editions Dunod.
Or, pris par l'urgence un grand nombrede managers préfèrent sauter la case "préparation", en se disant qu'ils maîtrisent bien leur sujet, qu'une présentation moins formelle sera plus sympathique... Et ce temps précieux de préparation, certains le passent à concocter des effets sur Powerpoint. "Il faut garder en tête que même ce qui peut paraître improvisé chez les grands orateurs ne l'est pas", confie Philippe Janiaux, coach médiachez Media Dell'Arte. Pas question de se dire que l'on peut toujours sauter un passage, détailler un exemple à la dernière minute. C'est le meilleur moyen de perdre votre fil, de tomber dans des approximations, ce que votre auditoire ressent immédiatement.
Règle n° 2 : Opter pour un discours à la "Columbo"
Arguments, idées et chiffres s'enchevêtrent lorsque vous vous penchez sur votre feuilleblanche. Mais comment bien les agencer ? "Le public va découvrir, comprendre, puis adhérer aux idées. La structure d'une présentation orale est donc bien spécifique", explique Thierry Destrez. 
Il faut annoncer tout de suite votre "idée force", c'est-à-dire votre message-clé, le sens profond de votre intervention. "Pensez à la technique de Columbo, où le plus intéressant réside dans sa façon derésoudre une énigme connue dès le départ par le spectateur", indique le consultant.
Pensez ensuite à donner le fil rouge de votre présentation, avec vos 3 grandes parties qui sont les arguments principaux de votre idée-force. Vous pouvez alors entrer dans votre présentation, le public est à l'écoute et sait où vous voulez en venir.
N'oubliez pas que la conclusion doit être le point culminant de votreprésentation, et non pas une chute. Incitez à l'action, imaginez une formule choc et sutout pas un 'je crois que je vous ai tout dit, voilà...'
Règle n°3 : Rendre son intervention parlante
"Le contenu de son discours était certes brillant, mais sa présentation était vraiment ennuyeuse." Combien de fois ressort-on d'une conférence avec ce sentiment ? Et surtout, comment ne pas tomber dans cetravers ? En donnant vie à son discours. "Et cela passe parl'utilisation d'exemples, d'images, d'humeurs. Ce sont des concentrés de vitamines : ils viennent compléter l'idée en la reformulant sur un autre registre", indique Thierry Destrez.
Gardez également bien en tête qu'il faut puiser ses arguments dans 3 registres différents : le registre dit de la Tête, le rationnel ou le conceptuel ; le registredit du Cœur, l'émotionnel qui fait appel aux valeurs, aux attentes, aux intérêts ; et le registre du Corps, celui du factuel, du pragmatique, de l'opérationnel.
"Couvrir ces trois niveaux permet de toucher tout le monde. J'expose le fond, je ressens et j'agis", précise le consultant.  
Règle n° 4 : Eprouver son discours
Votre discours est clair sur le papier, vous en avez défini la...
tracking img