Devoir de psychologie sur le role du père

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1154 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
devoir de psychologieDavid BLANCHARD ES1
Devoir de psychologie

Matthieu est un adolescent de 15 ans, il vit seul avec sa mère, ne connait son père que par une photo. Son enfance se déroule sans difficultés jusqu’à l’âge de 13 ans. A ce moment, Matthieu entre en conflit relationnel avec sa mère, désinvestit sa scolarité et provoque sans cesse ses professeurs ce qui lui vaut un renvoi ducollège. Son changement de collège l’entraine à intégrer à une bande d’adolescents. À 14 ans, il consomme de l’alcool et fume du cannabis, cette consommation devient quotidienne, ce qui l’entraine à manifester des troubles du comportement. Sa mère demande une aide éducative AEMO qui dure 9 mois puis Matthieu est placé dans une institution pour adolescents en difficultés. Il finit par accepter sesaccompagnements et son placement.
Nous tenterons de connaitre les raisons des déviances de Matthieu en mesurant l’importance de l’absence paternelle dans la vie de ce jeune et nous élaborerons des pistes de travail et d’accompagnement pour permettre à Matthieu de s’épanouir dans sa vie futur.

Le père, être indispensable dans la construction psychique de l’enfant. Pour se construire sur le planpsychologique et grandir afin de devenir à son tour adulte et peut-être parent, un enfant va avoir autant besoin de sa mère que de son père.
C'est le père et ce qu'il représente qui va permettre à l'enfant sur le plan psychologique de grandir et ainsi sortir de la relation fusionnelle d'avec la mère, indispensable et réconfortante pour lui en début de vie, mais problématique et aliénante pourl'enfant si elle dure trop longtemps. Le père a ainsi une place de tiers séparateur entre la mère et l'enfant. C'est lui qui permet de sortir de la relation duelle à une relation triangulée (père, mère, enfant) et ainsi d'ouvrir sur un champ de relations plus vaste. Il semblerait que ce manque de relation triangulaire n’est pas permis à Matthieu de faire son complexe d’Œdipe. Ce qui a pour conséquencele début de sa crise d’adolescence à l’âge de 13 ans et qui se traduit par un rejet de l’autorité parentale et de l’autorité de manière générale.
Bien évidemment, ce rôle peut être joué par d'autres personnes qui représenteront pour la mère et l'enfant ce tiers séparateur. Mais ce père (réel ou symbolique) pour l'enfant doit exister dans le discours de la mère. Or la mère de Matthieu souffrelorsque son fils lui pose des questions sur son père alors il a cessé de la questionner. Ce manque de réponses perturbe Matthieu dans sa construction identitaire. Inconsciemment ou consciemment, Matthieu ou tout autre enfant ou adolescent a besoin de savoir qui est son père, de connaitre quelques éléments de son histoire. Matthieu doit compenser ce manque par son appartenance à un groupe de potesdéviants et non respectueux des règles.
Le père prépare l'enfant à devenir un être social soumis aux lois de la société. Le père est aussi, dans le cadre de la psychologie du développement de l'enfant, une identité masculine à laquelle le fils (tout comme la fille) va pouvoir se confronter, tout comme peuvent l'être d'autres hommes de la famille ou de l'entourage. Cependant Matthieu ne bénéficie pas decette intervention masculine dans sa vie.
Le manque de contact et/ou l’ignorance du père fait que l’enfant ou l’adolescent ait un énorme vide dans son âme, comme s’il s’agissait d’une « faim paternelle » (father hunger) (B. Erickson, 1998, p. 19). La démission du père de Matthieu, de son rôle de contrôle d’une part et la défaillance de son rôle dans la vie familiale d’autre part, entrainent undéséquilibre global chez Matthieu qui par ce fait transgresse les règles. Cette absence caractérise cette faim paternelle et provoque chez Matthieu une situation d’alcoolisme et de toxicomanie, ainsi que des comportements provocateurs vis-à-vis des personnes dans la rue ou de ses professeurs.
L'absence d'attachement au père signifie pour l'enfant un état de stress émotionnel plus important....
tracking img